Connexion
/ Inscription
Mon espace

300 dirigeants du monde entier affirment que leur vision du risque stratégique est en train de changer

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Deloitte a publié une étude mondiale intitulée « Exploring Strategic Risk ». Menée au printemps 2013 par le magazine Forbes Insights auprès de 300 sociétés à travers le monde, cette enquête permet de mieux comprendre la manière dont les entreprises appréhendent la gestion du risque stratégique.

  • 81% des sociétés interrogées affirment gérer de manière spécifique le risque stratégique

  • La quasi-totalité des répondants (94%) affirment avoir changé leur approche de gestion des risques stratégiques au cours des dernières années.

  • Le risque de réputation est désormais la plus grande préoccupation, en raison notamment de la montée des médias sociaux

  • La majorité des entreprises interrogées (53%) pensent que les nouvelles avancées technologiques de type mobile, social ou « big data » peuvent menacer les business models existants

Le risque stratégique est devenu une préoccupation majeure des entreprises

81% des entreprises interrogées affirment gérer de manière spécifique le risque stratégique et ne plus se limiter aux risques traditionnels (opérationnels, financiers et risques de conformité). De nombreuses entreprises adoptent désormais une vision globale du risque stratégique en se concentrant sur les risques majeurs qui pourraient affecter le positionnement et la performance à long terme d'une entreprise.

Le risque stratégique devient ainsi une priorité majeure des sociétés interrogées qui affirment en quasi-totalité (94%) avoir changé leur approche de gestion des risques stratégiques au cours des trois dernières années. On constate ainsi une intégration accrue dans les processus globaux de planification et de prise de décision stratégique. 61% des entreprises interrogées affirment que leurs programmes de gestion des risques soutiennent de manière adéquate le développement et l’exécution de la stratégie

Le risque de réputation en tête des préoccupations

La réputation arrive en tête des risques stratégiques cités par les entreprises. La montée en puissance des réseaux sociaux et son corollaire, la propagation instantanée et de grande ampleur de l’information, rend de plus en plus difficile la maîtrise de l’image et de la notoriété sur les marchés.

La majorité des entreprises interrogées (53%) pensent que les nouvelles avancées technologiques de type mobile, social ou « big data » peuvent menacer les business models existants. 91% d’entre elles affirment avoir changé leur business model depuis l’apparition de ces technologies. Les technologies qui ont eu le plus grand impact sont issues de trois secteurs : TMT (97%), C&IP (96%) et les sciences de la vie (94%). Le capital humain et l’innovation sont les deux actifs stratégiques les plus cités par les entreprises comme nécessitant un investissement majeur sur le long terme.

« Intégrer la dimension stratégique, c’est se poser la question de couple risques / opportunités. L’analyse des risques doit supporter le processus de décision au plus haut niveau, puis aider au pilotage de l’exécution de ces décisions. Par ailleurs, le risque de réputation constitue effectivement un point d’attention majeur pour la majorité des entreprises, gérer ce risque ne peut reposer seulement sur des actions axées sur la communication proprement dit, mais doit relever d’une démarche plus globale, incluant par exemple la surveillance des réseaux sociaux, la remontée des incidents ou la gestion de crise » conclut Marc Duchevet, Associé Risk Advisory Deloitte France.

Pour accéder à l'étude complète : cliquez-ici

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...