Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Enquête Actionaria] 1/5 Le comportement d'épargne des français

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

A quelques jours du salon qui se tiendra les 22 & 23 novembre, Actionaria publie les résultats d’une enquête sur « Le comportement d’épargne des français et des investisseurs individuels actifs et leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement des entreprises ». Dans un contexte de reprise des marchés financiers et d’environnement fiscal en pleine évolution, Actionaria a souhaité évaluer et comprendre le comportement d’épargne des Français et des investisseurs individuels actifs. L’enquête a été réalisée début octobre par l’institut OpinionWay auprès de 2 cibles : 1 000 individus représentatifs des Français et 327 investisseurs actifs français.

Les principales conclusions :

  • Malgré la reprise des marchés, les Français et les investisseurs actifs restent prudents à l’égard de l’investissement en actions.

  • Pour les Français, les placements en actions doivent certes leur permettre de faire fructifier leur épargne mais doivent avant tout se révéler sans risque. Une majorité privilégie la sécurité du placement à son potentiel de performance.

  • Bien que les investisseurs actifs reconnaissent également le caractère risqué des placements en actions, ils placent en priorité dans les critères qui les inciteraient à investir les avantages fiscaux devant la création d’une épargne longue, le potentiel de performance et la sécurité des placements.

  • L’investisseur actif considère l’investissement en actions avant tout comme une source de capitaux nécessaire aux entreprises et utile au bon fonctionnement de l’économie.

  • En matière d’investissement dans les entreprises, c’est avant tout la performance économique de la société qui est prise en compte à la fois par les Français et les investisseurs actifs. La politique des dirigeants, sa politique en matière de développement durable, la qualité des produits sont des critères secondaires.

  • Si plus de la moitié des Français et plus des trois quart des investisseurs actifs reconnaissent le PEA PME comme une mesure utile à l’économie française, ils sont encore moins de la moitié à percevoir l’utilité des autres dispositifs récemment créés.   

    Consultez la suite de ce dossier :

    Soyez acteur de la finance responsable ! 

Lire la suite...


Articles en relation