Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Les Banques centrales veillent sur l’économie mondiale »

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Telles sont les principales conclusions de Convictions AM au 30 octobre 2013

Monde

- La croissance mondiale se maintient à un rythme annuel modéré de 2,5 à 3%.
- Les Banques centrales sont à la manœuvre pour gérer la liquidité et soutenir la croissance.
- L’inflation est maîtrisée dans la majorité des pays.
- La baisse des prix de l’énergie est favorable à l’économie mondiale.

 

Etats-Unis

- Les négociations budgétaires dureront jusqu’au 13 décembre et elles commencent dans un esprit d’apaisement entre républicains et démocrates.
- Les interrogations sur le calendrier de la Fed pour réduire ses achats de dette souveraine (tapering) vont générer de la volatilité sur les marchés.
- Les résultats des entreprises sont orientés à la hausse mais l’investissement ne repart pas.
- La consommation des ménages est soutenue par la hausse des prix de l’immobilier et des marchés actions.

 

Europe

- Les indicateurs macroéconomiques confirment la sortie de crise et une légère reprise de la croissance.
- Les réformes structurelles portent leurs fruits dans les pays périphériques où la balance des comptes courants s’améliore.
- La désinflation se poursuit et pourrait inciter la BCE à une nouvelle intervention, soit un LTRO, soit des rachats d’actifs.
- Avec l’Union bancaire, la BCE continue d’œuvrer pour restaurer la confiance dans   le système bancaire et mettre un terme à la fragmentation financière.
-  A surveiller : les tensions politiques en Italie et les négociations en Allemagne pour   former une grande coalition de gouvernement.

 

Japon

- L’action de la Banque du Japon pour injecter massivement des liquidités se poursuit.
- Les taux japonais continuent de baisser sous l’action de la Banque centrale.
- La reprise des investissements devrait renforcer la croissance mais il faudrait augmenter les salaires.
- L’adoption de réformes structurelles sera déterminante pour couronner de succès la politique économique du gouvernement.

 

Pays émergents
La stabilisation économique est en marche après un premier semestre décevant :
- Les Banques centrales peuvent maintenir des taux bas car l’inflation est sous contrôle.
- En Chine, la croissance se stabilise mais il faut surveiller les prix de l’immobilier et la finance de l’ombre (shadow banking).
- Des réformes doivent être entreprises dans les pays qui connaissent des déséquilibres structurels comme la Turquie ou l’Inde.


Conclusion

L’incertitude sur la date à laquelle la Fed décidera de ralentir les achats d’obligations du Trésor va générer de la volatilité sur les marchés. Mais aux Etats-Unis comme dans le reste du monde, les Banques centrales veilleront à soutenir l’économie.
Dans ce contexte qui reste favorable aux actifs risqués, nous privilégions les actions européennes et américaines. Les obligations à haut rendement restent également attractives. Nous avons repris des positions sur les actions des pays émergents qui offrent une bonne visibilité avec des sociétés de qualité à la volatilité limitée. Pour protéger les portefeuilles de la volatilité nous gérons activement un portefeuille d’options composé d’options indexées à l’indice Eurostoxx dont l’objet est de permettre d’amortir les corrections passagères de l’indice tout en nous permettant de rester investi au travers des actifs risqués que nous avons sélectionnés. Ainsi nous créons les conditions de la dissymétrie que nous recherchons en permanence à mettre en œuvre.

www.convictions-am.com

 


Soyez acteur de la finance responsable !

 

Lire la suite...


Articles en relation