Connexion
/ Inscription
Mon espace

Succession : amélioration du contrat de capitalisation

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Selon, Herez, société indépendante, experte en gestion de Patrimoine, la doctrine fiscale du contrat de capitalisation a été modifiée dans un sens positif en matière successorale.

En effet, dans son BOFIP du 5 aout 2013, l’administration fiscale a décidé d’harmoniser la valeur déclarée à l’actif de succession et celle déclarée à l’actif de l’ISF. Dans les deux cas, la valeur déclarée du contrat (ou bon) de capitalisation est la valeur nominale et ne prend pas en compte les intérêts ou les plus-values constatées.

Un changement logique dans la mesure où pour le contrat de capitalisation la transmission à titre gratuit ne purge pas la plus-value. L’attributaire du contrat est imposé lors du rachat sur la plus-value dégagée selon la durée écoulée depuis la souscription. Il était donc choquant que cette plus-value subisse à la fois les droits de mutation et l’impôt sur le revenu.

En éliminant cet inconvénient on renforce l’attrait du contrat de capitalisation par rapport au compte titres si l’on gère en OPCVM.

Le contrat de capitalisation comme un contrat d’assurance-vie multi-supports permet une gestion active sans que les arbitrages au sein de cette enveloppe ne provoquent de frottements fiscaux.

Le rachat partiel ou total du contrat est soumis à une taxation des plus-values, dégressive en fonction de l’antériorité du contrat (7,5% au-delà de 8 ans, après abattement annuel de 4600 ou 9200 € sur cette plus-value) ; dans un compte-titres la plus-value dégagée lors de chaque arbitrage est soumise à l’impôt sur le revenu avec un abattement de 50% de la plus-value au-delà de deux ans de détention (65% au-delà de 8 ans). Pour l’ISF la taxation ne porte que sur le nominal du contrat et épargne la plus-value.

Pour les détenteurs d’un compte titres c’est une économie des droits de succession de 20% en moyenne sur la plus-value accumulée dans le contrat de capitalisation.

www.herez.fr




Soyez acteur de la finance responsable ! 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Emergence sélectionne Inocap Gestion pour son 18ème investissement

Le fonds d'accélération de Place Emergence apporte son soutien au monde des PME et ETI innovantes à forte croissance et alloue 50 M€ au fonds Quadrige Europe Midcaps, géré par Inocap Gestion. Lancé en décembre 2015, Quadrige Europe Midcaps a pour objectif de rechercher une performance supérieure à l'indice Stoxx Europe Ex UK Small dividendes réinvestis sur une période recommandée de placement d'au moins 5 ans grâce à une sélection d'entreprises européennes qui placent l'innovation au cœur de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...