Connexion
/ Inscription
Mon espace

Marchés de taux - Corporate Credit Market Snapshot de Muzinich & Co au 31 octobre 2013

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Les actifs risqués se sont bien comportés en octobre malgré les débats autour du "shutdown" du gouvernement et du plafond de la dette US durant les quinze premiers jours.
Les actions affichent une performance de près de 5%  et  les obligations High Yield américaines et européennes une  hausse autour de 2,5%. Tous les segments obligataires ont enregistré une performance positive. Le High Yield a enregistré des entrées importantes en octobre, supérieures à celles reçues par les Loans pour la première fois depuis presque un an. Le volume des émissions sur le High Yield et les Loans US a été faible alors que les entreprises entrent dans la période de publication de résultats. Les entreprises du S&P 500 ont dans l'ensemble publié des résultats en progression pour le 3ème trimestre.
Il est également encourageant de constater que les "spreads" des Etats périphériques ont continué à se contracter. Un autre aspect positif est l'amélioration continue de l'activité économique en Espagne et au Royaume-Uni. Le 10 ans américain est redescendu à 2,5% le 23 octobre avant de remonter en fin de mois sur les craintes que le "tapering" pourrait se concrétiser. Dans un communiqué de presse du 30 septembre, la FED a annoncé que « depuis la réunion de septembre... l'activité économique a continué à se développer à un rythme modéré ».

La FED va de nouveau se réunir en décembre et ce sera la première fois qu'un "tapering" pourrait être annoncé depuis la réunion de  septembre dernier. Dans son communiqué, la FED a souligné « qu'elle attendait plus de preuves de la soutenabilité des progrès de l'économie pour ajuster les volumes de ses achats ». Le taux du 10 ans américain a augmenté de presque 100bps depuis le 31 octobre 2012. Nous pensons que  les spreads de 437 bps sur l’ensemble du marché High Yield US sont suffisants pour absorber approximativement 50/65% d’une hausse  régulière du taux du 10 ans US sur les 12 prochains mois. La FED doit prendre en considération de nombreux éléments avant de décider d'un "tapering" en décembre - les statistiques économiques, l'impact du "shutdown" sur le GDP et la situation de la discussion budgétaire à la mi-décembre.

Nous pensons que jusqu’à la fin de l’année  le coupon sera l'élément principal de la performance du High Yield et des Loans alors que les investisseurs observent l'activité de la FED et du Congrès américain.

www.muzinich.com/



Soyez acteur de la finance responsable !

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...