Connexion
/ Inscription
Mon espace

La collecte de l’assurance-vie fait du yo-yo

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Une analyse de Philippe Crevel, économiste et Secrétaire Général du Cercle des Epargnants.

Un phénomène de yo-yo lié à la conjoncture économique et financière, aux évolutions de la législation ainsi qu’aux rumeurs diverses et variées. A la régularité des années 2000 a succédé un rythme plus saccadé constitué de collectes positives et négatives.

Une collecte brute en augmentation, mais encore modeste
Après un petit mois d’août, les épargnants ont retrouvé le chemin de leurs assureurs au mois de septembre. En effet, la baisse du taux du Livret A a conduit un certain nombre d’épargnants à revenir sur l’assurance-vie, la concurrence anormale du Livret A s’estompe et les cotisations brutes ont atteint 9 Mds€.

Elles atteignent 89,9 Mds€ depuis le début de l’année, en augmentation de 8%. Une collecte qui reste toutefois inférieure au niveau atteint durant les années 2000 où elle se situait entre 10 et 12 Mds€.

Les unités de compte remontent et représentent un peu plus de 16% de la collecte.

La poursuite du processus de baisse des prestations de 9% en septembre, permet une collecte nette de 1,3 Md€. Ainsi, l’amélioration de la situation financière européenne et française incite les épargnants à rester investis en assurance-vie.

En progression de 5%, en partie dû à l’amélioration des cours boursiers, l’encours de l’assurance-vie est 1446 Mds€. 

 
De quoi sera fait demain, that’s the question
Les pré-annonces du rapporteur général, Christian Eckert étant intervenues au mois d’octobre n’ont pas eu d’impact sur les résultats de la collecte de septembre ; il en est de même de la modification du mode de calcul des prélèvements sociaux qui a été présenté le 26 septembre dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 et qui a été adopté par l’assemblée nationale le 23 octobre.

Compte tenu d’un contexte fiscal anxiogène, l’assurance-vie pourrait connaître une évolution encore assez heurtée d’ici la fin de l’année.

Il n’en demeure pas moins que 2013 sera un meilleur cru que 2012 grâce à l’amélioration de la conjoncture et de la progression du CAC 40.

www.cercledesepargnants.com/

 

                      

Soyez acteur de la finance responsable ! 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Expatriés, les oubliés de Bercy ?

Tribune d'Olivier Grenon-Andrieu, président d'Equance Alors que les débats animent encore les bancs du Parlement en cette fin d'année, l'un des textes emblématiques du dernier trimestre, le projet de loi de finances 2019 (PLF) a été voté au Sénat en première lecture avant son retour devant l'Assemblé nationale actuellement. Les quelques 2 millions de français établis à l'étranger sont rejoints chaque année par 3% de nouveaux expatriés auxquels il convient d'ajouter environ 500 000 français non...