Connexion
/ Inscription
Mon espace

Position de la DFCG sur le projet de loi de Finance 2014

ABONNÉS

Si la DFCG*, exprime sa satisfaction sur le retrait du projet de taxe assise sur l’EBE/ENE, elle reste mobilisée sur le lot d’alourdissements de taux pour diverses taxes existantes et/ou de création de nouvelles taxes.

En particulier, une « surtaxe à l’impôt sur les sociétés » envisagée en remplacement de la taxe sur l’EBE.
Pour la DFCG,la créativité fiscale, qui atteint des sommets depuis plusieurs années, ne peut plus être un palliatif à l'absence de réelles mesures d'économies et les prochaines Assises de la fiscalité ne pourront éluder cette question de fond : la France n'a plus les moyens de son train de vie.

Le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi est une bonne mesure, qu’il faut absolument préserver mais il ne fait que compenser partiellement l'augmentation continue des taxes de toutes natures qui se sont abattues sur les entreprises au cours des cinq dernières années, et ne suffit pas pour véritablement restaurer la compétitivité des entreprises françaises. Il faut aller très vite plus loin vers une simplification et une baisse effective des prélèvements, ce qui ne sera possible, que grâce à une réduction réelle des dépenses publiques. 

*La DFCG est l’association française des directeurs financiers et de contrôle de gestion. Implantée dans 14 régions de France, elle regroupe 3 200 membres de tous les secteurs économiques du pays et organise cette année 10 trophées régionaux. Toutes les tailles d'entreprise sont représentées, de la PME aux groupes internationaux, à l'image du tissu économique français.
www.dfcg.fr

Finance & Gestion : www.finance-gestion.fr

La Lettre des professions financières : www.dfcg.fr/lpf

 

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...