Connexion
/ Inscription
Mon espace

Comment ? Le bruit nuit à l'efficacité au travail - Enquête Jabra et Yougov

ABONNÉS

Parler avec ses collègues permet de renforcer l’esprit d’équipe. Or aujourd’hui, 44% des employés de bureau en France travaillent dans des espaces ouverts ou semi-ouverts – ce qui, de toute évidence, favorise les échanges. Mais cette communication entre collègues n’est pas sans conséquence sur le niveau sonore des environnements de travail : 43% des travailleurs doivent hausser la voix pour être entendus, 26% perdent des informations au téléphone, 15% allongent la durée de leurs appels et 38% préfèrent communiquer par e-mail que par téléphone.

Les espaces ouverts favorisent le partage des bonnes pratiques et des échanges entre employés. Revers de la médaille, ceux-ci sont parfois contraints de rester assis à leur poste de travail : ils subissent alors un environnement sonore bruyant et n’ont aucun moyen d’échapper aux conversations de leurs collègues.

En novembre 2012, Jabra, spécialisé dans les solutions de communication audio, et YouGov, un institut de recherche international, ont interrogé 11.906 employés mobiles et de bureau à travers le monde*. Objectif : identifier et évaluer les bonnes pratiques et les défis des entreprises en rapport avec la qualité de leur environnement de travail.

L’enquête laisse apparaître que le niveau sonore a un impact direct sur l’efficacité des travailleurs puisque 38% (image 3) des personnes interrogées préfèrent utiliser l’e-mail plutôt que le téléphone, même pour un échange rapide. Il existe d’ailleurs une grande différence de ressenti entre les utilisateurs de téléphones classiques et de micro-casques : un tiers des utilisateurs de combinés ont du mal à se concentrer sur leurs appels tandis que, à l’autre bout de l’échelle, 70% des utilisateurs de micro-casque apprécient la qualité de leurs conversations téléphoniques.

Cette distinction s’explique par la grande mobilité des utilisateurs de micro-casques sans fil. Ceux-ci peuvent sortir de leur bureau sans contrainte, même lorsqu’ils sont déjà en ligne ; ils ont la possibilité de se retirer dans un endroit calme ou rejoindre leurs collègues lors d’une réunion virtuelle ou en présentiel. Autant d’avantages qui leur permettent d’être centrés sur leurs tâches, et non sur leur téléphone. Pour 68% des personnes interrogées, le type de téléphone utilisé joue un grand rôle sur l’efficacité professionnelle. À ce niveau, 93% des utilisateurs de micro-casque sans fil se déclarent satisfaits de leur appareil.

 En France (image 4), 72% des travailleurs exécutent certaines tâches à plus de 2,5 mètres de leur poste de travail – d’où l’importance de favoriser la mobilité des employés de bureau. Une majorité d’entre eux prennent leurs appels tout en effectuant d’autres tâches de base. Or avec un téléphone filaire classique, il est difficile de combiner ces deux activités. 75% des personnes interrogées affirment ainsi qu’elles prennent plus d’appels depuis qu’elles sont équipées d’un micro-casque sans fil.

 « Les utilisateurs de micro-casques sans fil peuvent effectuer des tâches en s’éloignant de leur bureau ou poste de travail. Ils peuvent par exemple récupérer des papiers à la photocopieuse ou se servir un café tout en étant au téléphone », explique Holger Reisinger, vice-président Marketing, Produits et Alliances de Jabra. « Les nouvelles fonctionnalités antibruit leur permettent même de poursuivre leurs conversations téléphoniques sans être dérangés par les bruits environnants, une imprimante ou la machine à café. »

Le micro-casque est un outil multifonctionnel très pratique avec lequel il est possible d’écouter de la musique, indiquer à ses collègues que l’on est engagé dans une conversation ou simplement supprimer les bruits de fond afin de mieux s’isoler des nuisances sonores environnantes. Autant d’avantages qui font toute la différence, comme le montrent les chiffres de cette enquête. Ainsi, avec un téléphone filaire classique, 37% des employés doivent élever la voix et 32% ont des difficultés à se concentrer tandis que, à l’autre bout de l’échelle, 70% des utilisateurs de micro-casque sans fil apprécient la qualité de leurs conversations téléphoniques.

Si les employés aiment parler au travail, ils préfèrent avant tout le son de leur propre voix… Dès lors, ce qui les dérange le plus, ce n’est pas tant le bruit de l’imprimante ou de la machine à café que les voix de leurs collègues fusant dans le bureau ! En France, 44% des employés de bureau travaillent dans un environnement ouvert ou semi-ouvert, ce qui leur permet d’apprendre à mieux connaître les habitudes de leurs collègues. Assez curieusement, les 41% des interviewés estiment que hausser la voix dans les open space de leur lieu de travail soit le facteur le plus dérangeant.

 

* Australie, Brésil, Chine, Danemark, France, Allemagne, Italie, Japon, Japon, Russie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Etats-Unis.

 

 

 


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...