Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les motivations des Français qui font le choix de l’investissement locatif résidentiel en 2013

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Dans un contexte de baisse du marché de l’investissement locatif résidentiel, l’étude réalisée par le Crédit Foncier fait ressortir un marché en baisse à 11% en 2012, contre 15% en 2009.


Enseignements de l’étude :

- Salaire médian annuel de l’investisseur particulier de 65 680€

- Age moyen 46 ans, dont 37% âgés d’au moins 50 ans.

- Type de bien : appartement T2 de 53m² pour 163 000€

- Médian emprunté : 153 000€

- Durée de financement contractuelle : 20 ans et 3 mois en 2012

- Deux tiers des investisseurs n’ont pas d’apport personnel afin de maximiser les déductions fiscales

 

Le lieu de l’investissement immobilier est différent selon la nature du bien :

- investissement dans le neuf : zone géographique éloignée

- investissement dans l’ancien : à proximité

 

Sur un plan géographique :

- Ile-de-France : 15%

- Rhône : 7%

- Sud-Ouest : 11%

- Méditerranée : Hérault 6% ; Bouches du Rhône 6% ; Alpes-Maritimes 4%.

 
L’immobilier reste bien un actif privilégié des investisseurs, très largement devant l’épargne sécurisée. A la question : « Si vous disposiez d’une somme d’argent à investir, quels supports privilégieriez-vous ? », 56% des clients du Crédit Foncier interrogés répondent en premier choix l’immobilier, loin devant les marchés financiers et l’épargne sécurisée.


Les trois premières motivations des particuliers ayant réalisé un investissement locatif :

- la perspective de payer moins d’impôts pour 68% au total (neuf + ancien) ; cette motivation est plus forte pour les investisseurs dans le neuf (81%) que pour ceux qui investissent dans l’ancien (23%).

- le moyen de disposer d’un revenu complémentaire à la retraite pour 44% ; cette raison est plus forte dans l’ancien (59%).

- la perspective de se constituer un patrimoine pour 42% des personnes sondées, perspective également plus forte dans l’ancien (54%) que dans le neuf (39%).

Les particuliers qui ont réalisé un investissement locatif en sont satisfaits pour deux tiers d’entre eux : 19% sont très satisfaits et 47% sont assez satisfaits.


Pourquoi seulement 30% ont l’intention de refaire un investissement locatif :

- peur de trop s’endetter : 32 %

- incertitudes quant à l’avenir : 31%)

- peur de ne pas louer son bien : 22%

- peur des loyers impayés : 21%

 
www.creditfoncier.com  

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...