Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

La "forward guidance" des banques centrales. Mais qu’est-ce donc au juste ?

Eclairage de Sandy Campart*, directeur de l’IUP Banque Finance Assurance de Caen / IAE de Caen.

La « forward guidance », la dernière arme de persuasion des banques centrales.

«  Depuis la crise de l’endettement des économies dites développées, les gouvernements n’ont plus accès au levier budgétaire pour tenter de relancer la croissance. La politique monétaire accommodante des banques centrales - taux d’intérêt bas et fourniture de liquidités au système bancaire - reste donc l’unique rempart contre une dégradation encore plus marquée de la situation économique des pays endettés. 

Malheureusement, le moteur du crédit est en panne malgré des taux d’intérêt toujours plus attrayants.

Pire, la confiance des investisseurs en l’avenir est si friable qu’une légère amélioration des indicateurs de conjoncture fait craindre un retour à la normale des interventions des banques centrales et provoque des accès de fièvre sur les marchés.

Dans ce contexte, les banques centrales se veulent plus explicites et s’engagent à maintenir des taux courts durablement faibles afin d’infléchir encore davantage les taux des échéances plus lointaines auxquels empruntent les agents économiques non financiers (ménages, entreprises non financières, collectivités publiques et Etats).

Cette politique de guidage des anticipations des autorités monétaires – « forward guidance » - rassure aujourd’hui la communauté financière mais ancre également l’idée d’un cycle de stagnation durable dans les consciences altérant ainsi la capacité de rebond des économies ».

*Domaines de recherche de Sandy Campart : efficience des marchés, économie de l’innovation accessibles via : www.unicaen.fr/crem/pdf/sandy-campart-cv.pdf

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

Lire la suite...


Articles en relation