Connexion
/ Inscription
Mon espace

L'inquiétude plus que l'appétit pour le risque impacte la collecte des fonds européens en juin, selon Morningstar

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

La collecte des fonds européens continue de refléter l’atmosphère de crise régnant sur la zone euro et les turbulences affectant les marchés. Le mouvement de hausse du premier trimestre 2012 alimenté par l'abondance de liquidités a renforcé la confiance des investisseurs, ce qui a débouché sur une collecte positive. Mais au deuxième trimestre, le retour de l'instabilité en Europe et les mauvaises nouvelles en provenance des États-Unis et de la Chine ont conduit les investisseurs européens à retirer 4,2 milliards d'euros des fonds à long terme, dont 1,2 milliard d'euros sur le seul mois de juin. Les fonds monétaires, qui ont permis d'amortir le choc au deuxième trimestre avec des flux positifs de 10 milliards d’euros, ont affiché une décollecte de 19 milliards d'euros en juin, ce qui constitue le pire mois pour cette classe d'actif depuis juin 2011.

Voici les principales conclusions resortant des statistiques compilées par Morningstar pour le mois de juin :

  •   Les fonds actions ont été le plus durement touchés au deuxième trimestre après une collecte nette positive de 3 milliards d'euros au premier trimestre. Les investisseurs européens ont retiré plus de 21 milliards d'euros de cette classe d'actifs au deuxième trimestre, la décollecte représentant 7,5 milliards d'euros en juin. Les fonds actions Asie ex Japon ont aussi connu des rachats d'environ 2 milliards d'euros au deuxième trimestre, après avoir drainé environ 1,2 milliard d'euros durant les trois premiers mois de l'année.
  •   L’appétit des investisseurs pour les fonds obligataires ne se dément pas, ces derniers ayant collecté près de 9 milliards d'euros en juin, ce qui porte la collecte totale pour le deuxième trimestre à plus de 21 milliards d'euros. Alliance Bernstein American Income Portfolio a été le fonds obligataire le plus recherché, avec des flux positifs de 2,1 milliards d'euros.
  •    Les cinq plus gros fonds long terme européens ont tous affiché une collecte positive en juin. Et tous, sauf le plus gros, Templeton Global Bond, ont dégagé une collecte positive au deuxième trimestre.  Les 2 milliards d'euros collectés sur le fonds GIS Global Total Return de PIMCO ont permis à son encours de passer la barre des 20 milliards d'euros. Cela s'ajoute à l'encours de 263 milliards de dollars de la part américaine.
  •  Les fonds d’allocation ont continué de bénéficier de l'incertitude affectant les marchés, les investisseurs se concentrant davantage sur la préservation du capital que sur la maximisation du rendement, avec environ 2,5 milliards d'euros drainés par cette catégorie. La société de gestion Carmignac a particulièrement bénéficié de cet engouement pour les fonds d'allocation.
  • Certains fonds gérés de manière passive, sous la conduite de Vanguard FTSE UK All Share Index, qui a collecté 859 millions d’euros, se situent parmi les plus grosses collectes du mois de juin. Les fonds passifs profitent certes de l'abandon des rétrocessions de commissions des conseillers financiers en Grande Bretagne. Mais les flux soutenus vers les fonds passifs d'UBS et le nouveau record de collecte mensuelle affiché par le fonds KLP AksjeGlobal Indeks indiquent que ce mouvement ne se borne pas à la Grande-Bretagne. Les investisseurs sont à la recherche de frais limités dans un environnement ou les rendements restent faibles.

Dan Lefkovitz de l'équipe de recherche européenne deMorningstar commente :

“La collecte sur les fonds européens a réagi comme prévu à la volatilité persistante sur les marchés au deuxième trimestre. Les investisseurs se sont détournés des actions pour se reporter vers les Sicav monétaires et les fonds obligataires – en particulier de crédit et hors zone euro. Les fonds de gestion passives sont parmi les gagnants du deuxième trimestre, ce qui souligne l'importance de faibles coûts dans un environnement de rendements limités”.

Lire la suite...


Articles en relation