Connexion
/ Inscription
Mon espace

La Banque en ligne, beaucoup de bruit mais peu de convertis

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Alors que le monde bancaire doit faire face aux nouvelles contraintes réglementaires et menacé par la désertion et la perte de rentabilité de ses agences, Wincor Nixdorf en partenariat avec l’IFOP ont interrogé les Français sur leurs habitudes et leurs attentes pour l’avenir de ce secteur. Ce baromètre annuel permet d’identifier le décalage existant entre les besoins des Français et les réponses apportées par leur agence bancaire. 

Voici les principaux enseignements de cette enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 22 au 24 mai et du 4 au 6 septembre 2013.

  • La banque en ligne ne concerne qu’une infime minorité de Français : 2% d’entre eux ont pour banque principale une banque en ligne !

  • Ce chiffre s’explique par une profonde habitude des Français aux services de leur banque principale (44%), à la réassurance de pouvoir se déplacer en agence en cas de problème (32%) ou à la possibilité de rencontrer son conseiller (31%)

  • La banque en ligne n’est cependant pas condamnée à la marginalité si elle promet aux Français de réelles économies de frais de dossiers par rapport à une banque classique (28%), un partenariat avec une banque classique (17%) ou une offre clairement attractive pour les placements financiers avec des taux d’intérêts élevés (16%) 

  • Fidèles à leur agence bancaire, la majorité des Français ont plus de 20 ans d’ancienneté dans leur banque (52%)

  • Le choix de leur banque relève bien de l’habitude et pour certains de l’héritage : 29% l’ont choisie car il s’agit de celle où ils ont ouvert leur premier compte et 26% car c’est la même banque que celle d’un proche

  • En dépit de cette fidélité, ils ne sont que 7% à se rendre en agence au moins une fois par semaine

  • Toutefois cette désertion est loin d’être une fatalité. Les Français seraient prêts à se rendre plus souvent en agence si elle offrait des coûts bancaires réduits par rapport aux mêmes services sur Internet (61%) ou si elle proposait des horaires d’ouverture étendus (51%)

  • Près de deux Français sur trois (65%) rêvent  d’un changement de leur agence bancaire dans les années à venir !

  • Le conseiller bancaire plébiscité : Les Français le considèrent comme mieux placé pour gérer leur argent que leurs proches.

Notre publication mensuelle Le Bas de Laine, intègre dans ses colonnes les grands thèmes d'investissement du moment, exposés simplement par des professionnels des marchés financiers,  cliquez ici pour la découvrir.

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Le Crédit Agricole lance « Trajectoires Patrimoine » : l’accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro

En 3 ans, 2/3 des clients des Caisses régionales bénéficieront de ce conseil personnalisé, soit 14 millions de personnes. Le conseil réinventéLa démarche Trajectoires Patrimoine permet aux clients des Caisses régionales d'être accompagnés de façon globale, grâce à l'intégration des expertises financières et immobilières du groupe, et personnalisée par la co-construction de la proposition de valeur avec le conseiller. Une vision globale- de leur budget et de leur patrimoine : banque,...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...