Connexion
/ Inscription
Mon espace

ORIAS : Premier bilan de la mise en place du Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Alain Morichon, Président de l’ORIAS, estime que « la mise en place du Registre unique a révélé et quantifié le fait qu’un très grand nombre de professionnels exercent à titre accessoire ou principal plusieurs types d’intermédiation. La création du Registre unique trouve ici tout son intérêt.».

Au 11 septembre 2013, l’ORIAS recense plus de 47 000 intermédiaires qui portent près de 81 000 inscriptions se répartissant en :
- 51 125 inscriptions intermédiaire en assurance (IAS),
- 21 699 inscriptions intermédiaire en opérations de banque et services de paiement (IOBSP)
- 8 150 inscriptions « intermédiaire financiers »

Soit plus de la moitié des intermédiaires inscrits dans plusieurs catégories et, à ce titre, autorisés à intermédier ou donner des conseils sur des contrats d’assurance, des produits bancaires et/ou des instruments financiers.

Cas de cumul d’inscription les plus fréquents autorisés à intervenir au titre de l’intermédiation assurantielle pour les intermédiaires :
- banque et finance : 6 309 
- banque : 16 476 
- finance : 7 225

Ces situations de cumul d’inscriptions peuvent s’expliquer par des positionnements des intermédiaires eux-mêmes, de leurs partenaires et/ou des demandes des clients.

Couplage « crédit/assurance emprunteur » : 21 699 IOSBP, dont 16 476 sont également intermédiaires en assurance.
Le lien économique entre l’octroi d’un crédit et la garantie du préteur via la souscription d’un contrat d’assurance emprunteur est connu. Toutefois, cette situation révèle des situations très variés. Il peut s’agir de professionnels du crédit dans le domaine du crédit immobilier ou, secondairement, dans le regroupement de crédit, recherchant une solution d’assurance emprunteur.
Il s’agit aussi d’entreprises de distribution qui vendent des biens ou services à crédit (automobile, grande distribution, équipements de la maison, hifi, électroménager…) avec un contrat d’assurance emprunteur.

Stratégie « d’assurbanque » des réseaux d’agents généraux d’assurance : 11 782 agents, dont :
- 6 084 IOBSP
- 3 083 IOBSP et « intermédiaires financiers »

Des CIF également intermédiaires en assurance : 4 749 recensés, soit 82%, dont :
- 3 883 (82%) intermédiaires en assurance (quasi-exclusivement des courtiers en assurance),
- 3 014 (63%) intermédiaires en assurance et IOBSP.
Dans leur très grande majorité, les CIF sont donc à même de proposer, aux côtés des conseils en matière d’instruments financiers, une solution assurantielle et dans une moindre mesure bancaire à leurs clients
Ces chiffres globaux masquent une réalité plus subtile au regard des associations professionnelles de CIF, en fonction de leurs positionnements respectifs.

Focus sur le courtage en assurance

L’ORIAS recense 21 376 inscriptions dans la catégorie de courtier en assurance dont :
- 7 487 inscriptions « secondaires » d’agents généraux d’assurances,
- 3 406 CIF
- 4 035 IOBSP

Par soustraction, il apparait que 6 448 intermédiaires ne sont inscrits que dans la catégorie de courtier en assurance.

L’ORIAS est un organisme parapublic créé en 2007. Placé sous la tutelle de la Direction Générale du Trésor, il a pour mission d’enregistrer les intermédiaires en assurance, banque et finance en vérifiant qu‘ils remplissent bien les conditions et exigences prévues par le Code des Assurances et le Code Monétaire et Financier. L’immatriculation de ces intermédiaires est obligatoire.

www.orias.fr

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

Lire la suite...


Articles en relation