Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Corporate Credit Market Snapshot au 30 Août 2013

Extrait de l’analyse de Muzinich & Co

A l’exception du High Yield européen, l’ensemble des marchés actions et obligataires US et européens ont chuté en août. Des données économiques positives aux US ont supporté les anticipations d’une réduction du QE3 dès septembre, un facteur susceptible d’entrainer une hausse des taux d’intérêt à long terme.

En conséquence, les Treasuries ont connu une volatilité intra mensuelle significative. La performance de l’obligataire US résulte essentiellement des mouvements sur les Treasuries US, plutôt que d’inquiétudes d’investisseurs sur le crédit, et la poursuite des sorties des fonds obligataires.

Tous les regards seront tournés vers la Réserve Fédérale mi-septembre, et son orientation du futur QE3. Les investisseurs vont également surveiller les autres problèmes exogènes au crédit, tels la Syrie, ainsi que les débats sur le budget américain et le plafond de la dette.

Au cours de ces deux derniers mois, nous avons pu observer un découplage entre les marchés de taux US et européens, comme en témoigne le changement des rendements relatifs.
Le High Yield US affiche actuellement un rendement de 112 pbs supérieur aux crédits similaires européens, soit une hausse de 68bps depuis le plus haut du marché le 9 mai. Nous pensons que ceci reflète avant tout les mouvements sur les Treasuries US et la conséquence du sell-off technique sur les taux US.

Pour la rentrée, nous nous attendons à recevoir des nouvelles économiques à la fois positives et négatives, qui entraineront des mouvements à la hausse et à la baisse des taux gouvernementaux, qui entraineront eux-mêmes des mouvements techniques sur les autres marchés obligataires.
Alors que les investisseurs pourraient ne pas apprécier la volatilité concomitante à de tels mouvements, nous pensons que les fondamentaux du crédit restent solides et que, en l’absence de problèmes de crédit dans l’immédiat, les investisseurs devraient continuer de se concentrer sur les rendements à long terme offerts par le High Yield et ses flux réguliers de coupons, plutôt que de regarder les perturbations du « mark to market ».

www.muzinich.com/

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation