Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le classement des 50 principaux groupes de construction en Europe, la France se distingue

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Deloitte publie la 10ème édition de son étude annuelle « European Powers of Construction » (EPOC) qui dresse un état des lieux du marché de la construction en Europe et présente le classement des principaux groupes cotés de ce secteur sur la base des comptes 2012.  

Le rapport présente les performances de ces acteurs en matière de chiffre d’affaires, de capitalisation boursière, d’internationalisation, de diversification, d’endettement et de ratios financiers. Malgré un marché morose en Europe, on observe une bonne résistance des principaux acteurs du secteur grâce à une stratégie d’internationalisation et de diversification. 

 

Le marché européen continue de pâtir de la crise en 2012

Les effets de la crise économique et des politiques d’austérité en Europe pèsent significativement sur le secteur de la construction. Selon la Commission Européenne, 2013 sera la 5ème année consécutive de baisse du secteur avec une diminution des investissements de l’ordre de 2,2%. Sans surprise, l’Espagne, la Grèce, le Portugal sont particulièrement affectés avec une baisse conséquente de leur activité en 2012.

« L’Allemagne et la France demeurent les marchés les plus dynamiques de l’Union Européenne avec des investissements de l’ordre de 260 milliards d’€. Toutefois, on estime que le volume de construction en 2013 dans l’Union Européenne atteindra € 1.27 trillion, soit le niveau le plus bas observé depuis le milieu des années 90.» commente Marc de Villartay, Associé Audit spécialiste de la Construction chez Deloitte.

 

Les principaux acteurs tirent leur épingle du jeu ; les groupes français en tête du classement

Le chiffre d’affaires cumulé des cinquante plus grands groupes cotés a progressé de 7% en 2012, tiré par les acteurs du Top 20. Ce Top20 a vu sa capitalisation boursière progresser de 6% en 2012 ; toutefois, les marges opérationnelles ont continué à baisser et s’établissent désormais à 2,6 %, en diminution de 0,8 % par rapport à 2011. Comme en 2011, VINCI reste leader du marché à la fois en termes de chiffre d’affaires et de capitalisation boursière. La France, avec quatre groupes parmi le Top10, reste en tête du classement par pays.

« Les grands groupes européens du secteur de la construction ont réussi à maintenir la croissance de leur activité en 2012 malgré un marché qui reste morose en Europe. Cette croissance importante s’explique par une politique de croissance externe et une stratégie d’internationalisation tirée par le besoin massif d’investissements en infrastructures dans les pays émergents» conclut Marc de Villartay, Associé Audit spécialiste de la Construction chez Deloitte.

 

Notre newsletter mensuelle La Bulle des Entrepreneurs est consacrée aux thèmes du management et de l'entrepreneuriat, cliquez-ici pour la découvrir.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation