Connexion
/ Inscription
Mon espace

Disparate, l'économie mondiale s'apprête à affronter la fin de l'assouplissement de la Fed

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Les principaux points marquants des perspectives économiques et financières par Schroders.

Nous avons légèrement modifié nos prévisions de croissance mondiale, mais un rééquilibrage de l'activité a été opéré après que nous avons revu à la hausse la croissance européenne et continué de réviser à la baisse celle des marchés émergents. La divergence transatlantique est peu à peu effacée par l'écart qui se creuse entre les pays développés et les pays émergents. 

Toutefois, la croissance américaine devrait continuer d'accélérer d'ici la fin de l'année. La Fed devrait, quant à elle, procéder à l'arrêt progressif de sa politique d'assouplissement quantitatif dès le mois de septembre. La hausse des taux d'intérêt a durci les conditions financières, mais pas suffisamment pour faire dérailler la croissance américaine. En revanche, les économies émergentes ont été touchées de plein fouet par le changement de politique monétaire outre-Atlantique, la région ayant subi une importante fuite de capitaux.  

C'est davantage un scénario déflationniste que nous privilégions désormais, les effets d'une forte hausse des taux d'intérêt venant s'ajouter au risque d'un plan de sauvetage en Espagne et d'une crise financière en Chine. Pour autant, nous avons intégré un scénario optimiste concernant la croissance, qui verrait l'apparition d'un "Osborne boom" au Royaume-Uni, entraîné par un marché du logement effréné en 2014. Les prochaines élections ont lieu en 2015. Un pronostic ?  

 

La croissance en Europe revue à la hausse

Nous révisons à la hausse nos prévisions de croissance pour la zone euro et le Royaume-Uni, sur fond de dynamique plus favorable et d'amélioration continue des indicateurs avancés. Le retour de la confiance des ménages, auquel s'ajoute un regain sensible des exportations, devrait contribuer à doper l'activité économique dans la région.  

Les perspectives concernant le Royaume-Uni sont favorables. Les dernières mesures du gouvernement afin de stimuler le marché du logement ont en effet contribué à doper l'activité et les dépenses de consommation. Pour autant, le risque d'un "Osborne boom", se traduisant par une hausse des prix de l'immobilier à deux chiffres, est bien réel, menant à une économie plus robuste. 

Nous avons analysé les risques autour des prochaines élections législatives en Allemagne, prévues le mois prochain et avons conclu que la composition du prochain gouvernement n'est pas aussi importante que les élections en elles-mêmes. Le processus de réhabilitation de l'Europe est sur le point de reprendre, et fait réapparaître avec lui les risques de crises politiques et de forte volatilité sur les marchés.  

 

Se heurter à un mur de "BRICs"

La détérioration des statistiques économiques dans les pays émergents, et plus particulièrement dans les BRICs, nous a conduits à procéder à une série de révisions à la baisse de nos perspectives à l'égard de ces derniers.

A plus long terme, nous croyons davantage à une période de stabilité qu'à une détérioration massive de ces économies, soutenues par une reprise de l'activité mondiale en dépit des problèmes intérieurs auxquels elles doivent faire face. Les déficits des balances courantes restent toutefois un sujet de préoccupation majeur.

www.schroders.fr

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...