Connexion
/ Inscription
Mon espace

Baisse du coût du travail et École de l'entrepreneuriat - Réaction de Guillaume CAIROU du Club des Entrepreneurs

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Réaction de Guillaume Cairou, Président du Club des Entrepreneurs, membre de CroissancePlus, PDG de Didaxis

Guillaume Cairou se félicite d’une possible baisse du coût du travail évoquée par le Premier Ministre. Cette annonce constitue à nos yeux le préalable indispensable au retour de la croissance et de l'amélioration de la situation de l'emploi dans notre pays.

Alors que l'Union Européenne n'a cessé d'appeler la France à accélérer les réformes structurelles, cette éventuelle baisse du coût du travail pourrait compenser une éventuelle hausse des cotisations sociales pour financer les retraites est une base que nous considérons comme suffisamment solide pour réformer de manière efficace.

Le Club des Entrepreneurs est prêt à s'engager dans cette voie aux côtés du Gouvernement et du Législateur car les entrepreneurs ont plus que jamais besoin d'une baisse massive et immédiate du coût du travail pour pouvoir concourir à la compétition mondiale sur laquelle nos voisins semblent bien mieux armés. Retrouver le chemin de la croissance c'est faire en sorte que les TPE-PME créatrices d'emploi que nous représentons dans l'industrie, les services, les commerces, soient enfin redynamisées et les rémunérations de nos salariés revalorisés.

Tout indique la nécessité de réformer notre pays. De la perte constante de parts de marché de la France sur les marchés internationaux en passant par le taux de marge de nos entreprises au plus bas depuis maintenant près de 30 ans. L'annonce d'une École de l'entrepreneuriat est une proposition que le Club des Entrepreneurs a formulée lors de la dernière élection présidentielle.

Nous portons une conviction forte : il est temps que la France ne relègue plus la création d'entreprise à une seconde zone quand on sait que la plupart de ceux que nous considérons aujourd'hui comme des génies de l'entrepreneuriat mondial ont tout simplement quitté l'école très tôt.

Nous jugeons prometteuses ces annonces du gouvernement et sa volonté de se pencher enfin sur les vraies problématiques des entreprises à l'heure où le stade de l'étranglement fiscal est largement franchi. Nous restons vigilants et espérons que le Gouvernement réussira à surmonter l'extrême lenteur habituelle qui est nécessaire à la mise en place de mesures nouvelles.

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...