Connexion
/ Inscription
Mon espace

Si les risques systémiques ont reculé, les craintes entourant la zone Euro perdurent

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Extrait de l’analyse macroéconomique de Thant Han, membre de l’équipe de gestion du BNY Mellon Euroland Bond Fund au sein de Standish*, pour le second semestre 2013.

Une région de contraste
- La croissance de l’ensemble de la zone devrait continuer d’évoluer en dents de scie au cours des prochains mois, compte tenu des niveaux de croissance domestique beaucoup plus robustes dans les pays d’Europe du Nord que dans les pays de la périphérie et des États « semi-core ».

La lourde responsabilité de Mario Draghi
- La BCE conserve certaines munitions pour faire face à la croissance atone de la région : elle peut encore recourir à des baisses de taux d’intérêts, au niveau des taux de refinancement ou des taux de dépôt.
- L’inflation au sein de la zone euro devrait ressortir en-deçà de l’objectif de la BCE, fixé légèrement en dessous de 2% à moyen-terme.
- Pourtant, le système monétaire de l’UE reste vulnérable à de nouveaux risques de volatilité économique et financière liés à l’élection des gouvernements de coalition en Italie et au Portugal ainsi que le débat persistant entre les « pro-austérité » et les « pro-croissance » en Europe.

Le pari de l’union bancaire
- Bien que le succès du projet d’union bancaire demeure incertain en raison du cauchemar logistique qu’il implique, nous restons confiants à plus long terme dans la capacité de la zone euro à parvenir à un accord commun.
- Pendant cette période de transition pour la région, l’incertitude ambiante pourrait générer de nouvelles opportunités d’investissement.

*Standish Group, basé à Boston dans le Massachusetts depuis 1985, leader de la technologie de l'information de la performance, est un groupe de professionnels dédiés avec des années d'expérience pratique dans l'évaluation des risques, des coûts, du rendement et de la valeur de la technologie de l'information (TI) Investments.

www.standishgroup.com/about/

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...