Connexion
/ Inscription
Mon espace

Météo des taux de Cafpi : les investisseurs de moins en moins présents

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

En juin 2013, l’accession à la propriété gagne encore des parts de marché sur l’investissement locatif : les achats en vue de la location, qui représentaient encore 15% en janvier et 12% en mai, n’est plus que de 10%.

Une chute qui ne présage rien de bon pour le dispositif Duflot ni, plus généralement, pour le marché locatif des années à venir.

Qui achète aujourd'hui ? Depuis le début de l’année, les acquéreurs sont surtout des propriétaires qui vendent pour racheter leur résidence principale. Les primo-accédants, traditionnellement majoritaires, et les investisseurs sont en net repli. « Pour des raisons différentes, précise Philippe Taboret : un manque de solvabilité chez les premiers, une inquiétude face aux projets gouvernementaux d’encadrement des loyers chez les seconds ».

Répartition des acquéreurs
- Résidence principale : 88%
- Résidence locative : 10%
- Autres : 2%

77,80% des primo-accédants achètent dans l’ancien
- Emprunt : 164 433€ / 237 mois
- Acquisition : 4,68 années de revenu

92% des accédants achètent dans l’ancien
- Emprunt : 183 294€ / 200 mois
- Acquisition : 4,01 années de revenu

Début juillet 2013, les taux moyens des crédits immobiliers restent très attractifs : Cafpi parvient même à améliorer encore les taux les plus hauts négociés pour ses clients emprunteurs, inférieurs de 0,26% en moyenne aux taux du marché (contre 0,23% le mois dernier).

L’emprunteur de juillet reste en effet bien loti : par rapport à janvier dernier, pour une mensualité de 1 000 € (hors assurance), il augmente le montant de son crédit de +10,24% et économise 16 821 € d’intérêts sur 20 ans. Une capacité de financement supplémentaire qui permet d’acheter +1,53 m² à Paris, +6,72 m² à Strasbourg, +8,05 m² à Marseille, etc.

www.cafpi.fr

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

Lire la suite...


Articles en relation