Connexion
/ Inscription
Mon espace

Notre série : les sports originaux / Le squash

ABONNÉS

Au 19ème  siècle, en Angleterre, des lycéens / tennismen attendaient les clés pour ouvrir le gymnase. L’attente se faisant longue et pour passer le temps, des duos se sont formés et ont projeté des balles sur le mur du gymnase à l’aide de leur raquette. Ces lycéens venaient d’inventer le squash !

Pour la France, le squash s’est associé, en 1975, à la Fédération française de tennis. Après 5 ans, la discipline s’est séparée du tennis pour former sa propre fédération. Celle-ci avait pour nom : Fédération française de squash-raquette.  Aujourd’hui, il s’agit de la Fédération française de squash, composée actuellement de 193 clubs associés, de 356 associations sportives et d’environs 30 000 licenciés. Au delà de ces chiffres officiels, on estime à environ 250 000 le nombre de pratiquants en France.

Ce sport se pratique dans une pièce entièrement close, parfois vitré afin que des spectateurs puissent observer la rencontre. Les deux joueurs doivent faire rebondir une balle en caoutchouc sur un mur à l’aide de raquettes spécifiques. L’échange s’engage alors et ne s’arrête que sous trois conditions :

  • lorsque la balle fait plus d’un rebond sur le sol,
  • si elle sort de la zone d’échange,
  •  lorsqu’il y a un contact entre les deux participants.

Le match se déroule en 3 manches de 11 points. Lorsqu’il y a égalité avec 10 points pour chaque joueur, celui qui comptabilisera 2 points d’avance au cours des échanges suivants remportera la manche.

 

Le saviez-vous ?

Le squash a un petit frère, en effet, le racquetball est un sport qui se pratique dans les mêmes conditions que le squash mais avec d’autres règles.

 

Jonathan Stocker

 

 

A lire également :

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation