Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Les précautions à prendre pour ceux qui partent en vacances en voiture cet été

Quelques données chiffrées suffisent à résumer la situation : pendant la saison estivale 2012, Mondial Assistance a ouvert 221 309 dossiers automobiles, soit 83 % de l’activité d’été ! Les pannes et accidents, concentrés dans 10 départements français (en tête du classement : le Var, les Bouches du Rhône et le Nord), ont représenté plus de 128 000 dossiers, dont 96 % d’interventions en France ; en outre, 129 000 véhicules ont été remorqués.

En conséquence, et à titre préventif, Mondial Assistance fait le point sur les précautions à prendre avant de prendre la route des vacances.

Vérifier l’état de la voiture :

Avant de partir pour un long trajet, il est indispensable de faire le point sur l’état du véhicule. Si vous avez un doute sur l’état de votre voiture, mieux vaut faire appel à un garagiste quelques jours avant votre départ. Il pourra faire un diagnostic complet des éléments de freinage, de la direction, et réaliser des réglages sur le moteur.

Vous pouvez vous-même vérifier quelques points sur votre véhicule avant de prendre la route : contrôler l’état des pneus (il vaut mieux qu’ils soient légèrement sur-gonflés que sous-gonflés), les niveaux d’huile, de liquide vitres, la batterie, les liquides de freinage et de refroidissement.

Préparez votre parcours :

Pour partir tranquille, rien de mieux que de bien préparer son itinéraire : repérer son parcours sur une carte routière, tenir compte de la météo, prévoir des pauses…

Quelques conseils :

  • Essayez, dans la mesure du possible, de privilégier les autoroutes ou les routes à chaussées séparées qui sont moins dangereuses que les routes de campagne.
  • Informez-vous sur les conditions de circulation pour voyager sans stress ni embouteillages.
  • Renseignez-vous sur les conditions météorologiques sur l’ensemble du trajet pour éviter de rouler sous la pluie, sous un orage ou en pleine tempête.
  • Ne vous fixez pas d’heure d’arrivée : c’est le meilleur moyen pour être stressé durant le trajet.

Le chargement des bagages :

Le chargement des bagages, c’est toujours un casse-tête ! La plupart du temps, on s’y prend au dernier moment, au risque de s’énerver et de partir dans le stress.

Quelques conseils pour charger vos bagages :

  •  Préparez, si possible, le chargement des bagages la veille de votre départ pour prendre le volant l’esprit tranquille.
  • Répartissez de manière équitable le poids des bagages pour ne pas être gêné dans votre conduite, évitez de poser des objets sur la plage arrière : ils risquent de diminuer votre visibilité, voire de devenir des projectiles dangereux en cas de freinage brutal.
  • Si vous utilisez des barres de toit, un coffre de toit, un porte-vélo ou une remorque, il est important de bien vérifier les fixations. Utilisez des sangles plutôt que de la corde ou des tendeurs élastiques et veillez à ne pas laisser de sangle flotter dans le vent.
  • Si vous transportez des objets encombrants, ils ne doivent jamais dépasser à l’avant. Si ces objets dépassent de plus d’un mètre, il vous faut les doter d’un dispositif réfléchissant homologué, complété d’un feu rouge pour la nuit. Le chargement ne doit pas dépasser trois mètres au total, ni cacher les éléments de signalisation de votre véhicule.

Maintenir une vigilance optimale :

La fatigue et la somnolence au volant sont des causes importantes d’accident : sur l’autoroute, elles sont responsables d’un accident sur quatre. Même en pleine forme, une pause toutes les deux heures est nécessaire pour conserver une vigilance optimale au volant.

Quelques conseils de bon sens :

  • Avant un grand voyage, rendez-vous si possible chez votre ophtalmologiste si vous portez des lunettes, afin de contrôler l’état de vos yeux et prévoyez d’avoir des lunettes de rechange. Si vous devez conduire de nuit équipez-vous de préférence de lunettes avec des verres teintés jaunes diminuant les éblouissements.
  • Privilégiez un petit-déjeuner ou un déjeuner léger mais tonique. Pendant le trajet, préférez les aliments protéinés qui aident à lutter contre la fatigue. Pensez à boire régulièrement de l’eau, et bien entendu, avant et pendant le trajet, renoncez à boire des boissons alcoolisées !
  • Evitez de consommer des médicaments incompatibles avec la conduite automobile tels que les médicaments actifs sur les troubles neuropsychiques (somnifères, tranquillisants) mais également certains médicaments couramment utilisés dans le traitement de la douleur, de la toux (dérivé codéïné par exemple) ou du rhume ou dans les douleurs musculaires (myorelaxants par exemple). En cas de traitement médical, regardez le pictogramme sur l’emballage, lisez attentivement la notice et demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.
  •  Si vous devez appeler quelqu’un ou écouter un message, il est obligatoire de vous arrêter sur une aire de repos. Evitez également les autres facteurs susceptibles de réduire votre vigilance, comme la lecture au volant, les cigarettes, les films…
  • L’excès de chaleur peut diminuer votre vigilance, il est conseillé d’aérer régulièrement l’intérieur du véhicule, de mettre la climatisation pas moins de 5 degrés de différences par rapport à la température extérieure, et de s’hydrater régulièrement.

Pour plus d’informations et de conseils pratiques pour bien préparer vos vacances, rendez-vous sur VoyageZen : www.voyagezen.fr

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation