Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Les petites entreprises notent leurs banques

Observatoire de la petite entreprise de la FCGA* n° 49, en partenariat avec la Banque Populaire.

Qualité du climat relationnel, impact de la crise sur la confiance, niveau de satisfaction des chefs de petites entreprises, traitement des demandes de financement : l’enquête exclusive de la FCGA lève le voile sur les relations entre les TPE et les banques.

68,4% des entrepreneurs interrogés qualifient de « très satisfaisante » ou « satisfaisante » la relation qu’ils entretiennent avec leur partenaire financier, alors qu'ils étaient 64,3% lors de la précédente enquête de 2010.

L’impact sensible de la crise
71% des entrepreneurs interrogés affirment toujours que la mauvaise conjoncture n’a pas altéré la qualité de leur relation bancaire. Ils étaient 78% à faire ce même constat en 2010.

Hausse spectaculaire des garanties
47% des dirigeants de TPE ont sollicité son établissement bancaire au cours des 18 derniers mois, taux identique à 2010. Si l’aggravation du climat des affaires n’a pas alimenté de « rush » vers les établissements bancaires, l’augmentation spectaculaire des garanties exigées par les établissements et signalée par 76% des entrepreneurs, contre 21% en 2010.

Moins de financements accordés
76% des demandes de concours bancaires formulées au cours des 18 derniers mois ont été satisfaites. Même si le taux de réponses positives chute par rapport à la précédente enquête, les établissements bancaires répondent favorablement aux TPE dans la grande majorité des cas.
Les prêts pour financer l’investissement recueillent 82% d’accords (87,1% en 2010). Un peu moins de 80% des demandes de découvert (83,8% en 2010) sont acceptées. Tandis que 73% des démarches visant à maintenir les lignes de crédit sont satisfaites (78,7% en 2010), les prêts pour restructuration sont octroyés dans 61% des cas (70,7% en 2010).

Peu d’informations sur la nouvelle norme SEPA
12% des dirigeants de TPE déclarent avoir été informés des conséquences des nouvelles normes de virement et prélèvement bancaires SEPA sur leur activité, alors que le nouveau dispositif européen entrera en vigueur dans le 1er février 2014. Faute de préparation et d’anticipation, notamment en ce qui concerne la mise à niveau des équipements informatiques, de nombreuses entreprises pourraient subir des ruptures de trésorerie lors du basculement définitif du système en février 2014.

L’avis de Franck Oniga, Directeur du Marché des Professionnels, Entreprises et Institutionnels - Banque Populaire : « On remarque, en effet, une réduction notable des demandes de financement. Pourquoi ? Parce que les chefs d'entreprise manquent de visibilité : ils sont confiants dans leurs capacités personnelles, mais beaucoup moins dans l'avenir de la France. Comme l'environnement n'est pas stable, les projets sont différés. Les crédits d'équipement sont fortement corrélés au dynamisme du PIB. Lorsque le PIB n'évolue pas, il n'y a pas de demande de financement». 

*FCGA : Fédération des centres de gestion agréés créé en 1978, c’est 2 000 000 demplois salariés et non-salariés, 70 Mds€ de CA et 6 000 experts comptables correspondants.
Les CGA, structures associatives de proximité, constituent un pôle remarquable de conseils collectifs : aide à la gestion, formation et prévention fiscale. Les TPE bénéficient d’une offre pédagogique attractive (les CGA sont parmi les premiers centres formateurs de la petite entreprise avec 500 000 heures annuelles de formation).
www.fcga.fr

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation