Connexion
/ Inscription
Mon espace

Une association républicaine et laïque autour de la Malcoiffée

ABONNÉS

Une association s’est créée autour de la Malcoiffée. Elle entend œuvrer pour l’animation et l’aménagement de ce monument, ancienne forteresse des Bourbons qui servie de prison aux Allemands pendant la dernière guerre avant de venir Maison d’Arrêt jusqu’en 1984. L’association sera reçue mardi 16 juillet par le Conseil général qui rénove et aménage les lieux afin d’en faire un musée. Un point presse est prévu jeudi 18 juillet à 11 h 30 devant le monument. Explications.

L'ancienne forteresse des Bourbons, la Malcoiffée était, jusqu'en 1984, la maison d'arrêt de Moulins. Pendant la Deuxième Guerre mondiale elle a servi de prison aux allemands. Aujourd'hui, ce lieu historique rouvre ses portes aux visiteurs dans le cadre de la réhabilitation et des fouilles archéologiques menées par le Conseil général de l’Allier qui souhaite en faire un musée d’ici une à deux décennies.

Une association républicaine et laïque vient de voir le jour afin d’œuvrer pour l’animation et l’aménagement de l’édifice. Présidée par Christian ZAMMIT, professeur et directeur territorial retraité, elle est soucieuse de donner une vision cohérente de l’ensemble Palais ducal, musée départemental, Malcoiffée et son environnement en organisant des manifestations avec tous les acteurs volontaires pour développer la notoriété de ce patrimoine.  Mais aussi participer à la recherche de financements dans le cadre de partenariats et contribuer la mise en œuvre de projets avec le Conseil général.

Les passionnés de vieilles pierres, chefs d’entreprises, chercheurs, résistants, bénévoles qui ont rejoint l’association souhaitent que les habitants de Moulins et de l’Allier s’approprient ce lieu emblématique, et de ralliement. Et qu’il devienne un point d’entrée pour la connaissance de facettes multiples de l’Allier. L’association poursuit également un devoir de mémoire envers les Bourbons, bâtisseurs de l’édifice, envers la période de l’Occupation pendant laquelle la Malcoiffée fut une prison allemande où Maurice TINLAND, ancien Maire de Moulins fut torturé. Et un lieu d’étude des conditions carcérales du XVIIIème siècle à  l’époque contemporaine.

« Nous agirons pour permettre à tous les habitants de Moulins et de l’Allier de s’approprier la Malcoiffée et de s’identifier au symbole qu’elle représente et pour être reconnus comme l’un des  partenaires du Conseil général » explique Christian ZAMMIT, Président.

A ce titre, une rencontre est prévue avec Jean-Paul Dufrègne, Président du Conseil général de l’Allier et Jacques de Chabannes, Vice-Président chargé de la Culture à l’Hôtel du Département mardi 16 juillet.

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation