Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le Parlement fixe ses priorités pour la réforme du secteur bancaire européen

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Session plénière des Affaires économiques et monétaires du 3 juillet 2013.

Les membres des conseils d'administration des banques doivent être personnellement tenus responsables en cas d'erreurs et les activités bancaires plus risquées doivent être clairement séparées des opérations d'octroi de prêts plus prudentes, ont affirmé les députés ce mercredi, dans une résolution définissant les priorités du Parlement concernant une importante réforme des banques européennes.

La résolution non législative, qui représente la contribution du Parlement aux propositions de la Commission prévues en septembre, souligne également la nécessité d'accroître la concurrence dans le secteur bancaire et de poursuivre les réformes sur la rémunération des banques et les structures de gouvernance des entreprises.

Arlene McCarthy (S&D, UK), la députée en charge du dossier au Parlement, a déclaré: « Nous devons faire en sorte que la culture du secteur change... Nous ne souhaitons pas interdire les activités mais nous voulons un modèle bancaire universel structuré et responsable, qui garantisse le financement de l'économie réelle. Le secteur bancaire comportera toujours des risques mais, dans une économie de marché libre, ils ne devraient pas être supportés par les filets de sécurité de contribuables très généreux ».

La résolution, adoptée par 528 voix, 87 voix contre et 73 abstentions, identifie les principes fondamentaux de la réforme structurelle, notamment :
• réduire les risques excessifs, garantir la concurrence, diminuer la complexité et limiter la porosité dans les banques européennes, en séparant les activités bancaires essentielles à l'économie réelle des activités de marché et d'investissement risquées ;
• améliorer la gouvernance d'entreprise et créer des incitations afin que les banques mettent en place des structures organisationnelles transparentes, renforcer la responsabilité et instaurer un système de rémunération responsable et durable;
- renforcer la responsabilité personnelle des administrateurs ;
- garantir que les activités de détail essentielles se poursuivent sans être entravées par le secteur "investissement" de la banque ;
- assurer que les activités de marché et d'investissement risquées ne bénéficient pas de garanties ou de subventions implicites, de l'utilisation de dépôts assurés ou de mesures de sauvetage financées par les contribuables;
- séparer les sources de financement et les bilans pour les activités de marché et d'investissement, et garantir que le capital ne soit pas transféré des activités essentielles de crédit et de dépôt à des activités de marché risquées ;
- promouvoir une concurrence effective, loyale et durable entre les banques afin d'assurer le bon fonctionnement et l'efficacité d'un secteur bancaire qui facilite le financement de l'économie réelle en garantissant l'accès universel aux services bancaires et en réduisant leur coût; et
- veiller à maintenir, en cas de faillite, l'accès des déposants aux fonds et les activités de crédit, de paiement et de dépôt essentielles.

www.europarl.fr 

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...