Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le consensus des conseillers : 2 ,25% depuis le début de l’année

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Avec 2,25% à fin juin 2013, le consensus* est en dessous de la performance du CAC 40 (4,62%) et plus généralement de la performance des actions (MSCIE World : 6,22%). Par rapport à la moyenne des fonds en euros, le différentiel à mi-parcours est de 75 bps ; ce n’est pas très alléchant. Même si le consensus tend à augmenter sa sensibilité aux actions depuis quelques mois, le profil reste très défensif. Les prises de bénéfices de nombreux investisseurs anticipant une politique monétaire moins favorable ont entraîné une baisse assez sensible des obligations d’état des pays émergents et son corollaire sur les bourses de ces mêmes pays.

Ainsi c’est plus de 250 fonds référencés dans les contrats d’assurance-vie qui ont chuté de plus de 5% sur un mois. Tous les fonds du consensus ont enregistré des pertes. Plus ou moins importantes, elles vont de 0,9 à 6,4%. Cette réaction des marchés que l’on peut qualifier de « réflexe » ne devrait pas durer. Les propos plutôt rassurant de la Fed devraient permettre une remontée des indices et, avec, la performance du consensus.

Fortement marqué par trois fonds des sociétés Carmignac Gestion, M&G et DNCA qui représentent à eux-seules 44% du portefeuille, les mauvaises performances de ces fonds impactent durement les résultats du consensus. Une meilleure diversification en allégeant le poids des obligations et une plus forte dispersion parmi les sociétés de gestion seraient une réponse appropriée à un environnement économique marqué par un net ralentissement de la croissance des pays émergents et une croissance américaine qui reste somme toute en deçà des prévisions.

Le Consensus synthétise les simulations faites par plusieurs centaines de conseillers sur myflow et donne une image fidèle des intentions des conseillers au cours du mois. A la différence des situations connues par les agrégations de comptes qui renvoient aux encours sous gestion, l’approche par les simulations (projets) donne une information avancée sur la collecte ou les arbitrages à venir. Cet indicateur permet à chaque conseiller de se positionner par rapport au consensus, il est également un benchmark pour ses clients. Enfin sa composition permet de mesurer les évolutions ou non dans les intentions d’achats pour les sociétés de gestion. 

*De la méthode : assurée par myflow, qui retraite l’ensemble des simulations réalisées au cours du mois sur www.myflow.fr, la gestion du Consensus représente environ 3000 simulations mensuelles. Pour le moment, les fonds en euros ne sont pas pris en compte ainsi que les SCPI. La publication du consensus est mensuelle, le 1er jeudi du mois.

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Amundi devient seul actionnaire de la fintech Anatec

Leader de la gestion d'actifs en Europe avec plus de 1 400 Mds€ d'actifs sous gestion, Amundi rachète la totalité du capital de la fintech Anatec, plateforme d'agrégation de conseil et d'épargne digitale développée sous la marque WeSave, dont elle détenait jusqu'à présent 49%. Cette transaction s'inscrit pleinement dans la stratégie digitale du Groupe Amundi. En élargissant sa gamme de solutions, elle renforce sa capacité à servir ses clients distributeurs avec une approche ouverte et agile,...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Nominations Secteur Patrimoine & Finance

Michel Dinet, Directeur du Développement de Richelieu Gestion Agé de 53 ans, Michel Dinet rejoint l'équipe dirigée par Christophe Boulanger, Directeur Général de Richelieu Gestion, qui déclare « […] L'arrivée de Michel traduit la volonté affirmée de Richelieu Gestion de donner une place centrale aux acteurs de proximité de l'épargne dans son développement. Fort de sa connaissance très fine de leurs attentes, de sa volonté permanente de traduire leurs besoins en solutions, il sera un...