Connexion
/ Inscription
Mon espace

La Facilité internationale de financement pour la vaccination lève 700 millions US$ pour soutenir les programmes de vaccination de GAVI

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Protéger des millions d'enfants contre des maladies mortelles grâce à une émission sur les marchés internationaux d'Obligations Vaccins.

Des millions d'enfants vivant dans les pays les plus pauvres de la planète tireront bientôt profit d'une émission récente d'obligations internationales pour un montant de 700 millions US$, dont les bénéfices aideront à financer les programmes de vaccination de GAVI.    

Cette transaction - qui a mobilisé des acheteurs sur les cinq continents - est de loin la plus importante réalisée par la Facilité internationale de financement pour la vaccination (IFFIm) depuis sa première émission obligataire de 2006 qui avait permis de lever 1 milliard US$.

Les fonds levés par l'IFFIm à travers l'émission d'Obligations Vaccins permettent de financer les activités mises en place par GAVI, un partenariat public-privé innovant qui a pour mission de sauver la vie des enfants et de protéger la santé des populations en élargissant l'accès à la vaccination dans les pays les plus pauvres de la planète. Depuis la création de GAVI en 2000, plus de 370 millions d'enfants ont été vaccinés et plus de 5,5 millions de décès prématurés évités grâce aux programmes financés par l'Alliance.   

« Initiative innovante à l'échelon mondial, l'IFFIm rapproche investisseurs et banques centrales en Europe, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient, au Japon et ailleurs, des enfants vivant dans les pays en développement », a déclaré Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI. 

« Cette émission d'obligations sur les marchés internationaux garantira la fourniture de vaccins indispensables à des millions d'enfants au moment où ils en ont le plus besoin », a pour sa part déclaré Jim Yong Kim, Président du Groupe de la Banque mondiale, qui gère et administre la trésorerie de l'IFFIm. « Garantir un financement prévisible à long terme permettra d'accroître l'accès aux soins de santé pour les enfants les plus vulnérables. Il s'agit d'une étape cruciale vers la réalisation de l'objectif consistant à mettre un terme à l'extrême pauvreté d'ici 2030 ».    

L'ampleur et le rayonnement mondial de cette nouvelle émission d'obligations de référence met en lumière l'influence de l'IFFIm, en tant qu'Investissement socialement responsable (ISR), pour aider à protéger des millions d'enfants contre les maladies mortelles en soutenant les activités de renforcement des systèmes de santé et d'approvisionnement en vaccins menées par GAVI.   

Ce qui inclut les vaccins contre les formes les plus graves de pneumonie et la diarrhée, les deux maladies les plus meurtrières chez les enfants âgés de moins de cinq ans, mais aussi les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, le Hib et l'hépatite B grâce au vaccin pentavalent 5-en-1 pour lequel GAVI a déjà reçu 1,1 milliard US$ de l'IFFIm.   

« Les Obligations Vaccins émises par l'IFFIm montrent que les investissements peuvent se révéler très rentables et avoir un impact social en sauvant des vies », a indiqué René Karsenti, Président du Conseil de l'IFFIm notant par ailleurs que le mois dernier a marqué le 50ème anniversaire de la première émission d'obligations sur les marchés internationaux. « Les Obligations Vaccins sont un témoignage unique de la formidable évolution des marchés obligataires. Elles constituent des instruments efficaces de financement à fort impact social ».  

Parmi les acheteurs d'obligations à taux variables de trois ans libellées en dollars américains - cogérées par Daiwa Securities Group et la Deutsche Bank (LIBOR dollar américain 3 mois + 0,19 %) - figurent des banques centrales et des investisseurs institutionnels au Moyen-Orient, en Afrique, en Europe, en Amérique Latine et aux Etats-Unis. Il s'agit de la quatrième émission d'obligations de l'IFFIm et la première depuis 2010. L'IFFIm est également active sur le marché des obligations « uridashi » émises au Japon et destinées aux petits porteurs, sur lequel elle a déjà vendu des Obligations Vaccins pour un montant de plus de 2 milliards US$. 

Créée en 2006 pour rapidement accélérer la disponibilité et la prévisibilité des fonds destinés aux programmes de vaccination, l'IFFIm a obtenu l'engagement à long terme de neuf donateurs souverains pour 6,3 milliards US$ qui garantissent les obligations émises par l'IFFIm. GAVI dispose ainsi de fonds immédiatement disponibles pour acheter les vaccins. L'IFFIm a déjà levé plus de 4,55 milliards US$. Elle émet des obligations cotées AA+ / Aa1 / AA+ par Fitch Ratings, Moody's Investor Services et Standard and Poor's.

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Nominations professionnels du droit

Bernard Cendrier, Senior Advisor opérationnel chez Deloitte Corporate Finance Il apporte à l'équipe animée par Charles Bédier son expertise et sa connaissance, notamment des secteurs de la chimie, du facility management et de l'énergie. Fort d'une expérience de plus de 30 ans, Bernard Cendrier a occupé différentes fonctions de direction chez Gaz de France, Estampille SA, Engie, Desk Finance M&A et Rhodia. En 2008, après la reprise de Rhodia par Solvay, il devient Directeur des Fusions &...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Manifeste pour un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises

Le Medef et l'Afep*, en partenariat avec le Cliff** et le C3D***, prônent la mise en place d'un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises évaluées. Une grande enquête a été menée par les 4 partenaires auprès de 58 entreprises du SBF 120 - dont 27 du CAC 40 - afin d'évaluer, de façon anonyme, les pratiques des principaux organismes de notation de la politique RSE des entreprises. Sur la base des résultats, le Medef et l'Afep, en partenariat avec le Cliff et...