Connexion
/ Inscription
Mon espace

Emploi, temps partiel et chômage des salariés du secteur des professions libérales : des raisons d'espérer en temps de crise

ABONNÉS

En France, le secteur des professions libérales est un secteur économique important pour l’emploi. Il regroupe près de 700 000 entreprises et de 900 000 salariés répartis dans trois grands secteurs d’activité : santé, juridique, cadre de vie & technique. Il reste pourtant mal connu et ne fournit que peu de données statistiques permettant d’en apprécier les spécificités.

L’OMPL, Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les professions libérales, qui représente près 400 000 salariés soit pratiquement la moitié des salariés du champ des professions libérales, a souhaité mesurer le dynamisme de son champ d’activité au travers d’indicateurs clés : emploi, temps partiel et chômage apparent des salariés.

Les principaux enseignements des études menées par le Cabinet Ithaque ont apporté un éclairage inédit sur un secteur économique parmi les plus dynamiques. Celles-ci s’appuient sur trois sources complémentaires –DADS, Pôle Emploi et enquête Emploi de l’INSEE.

Tour d’horizon des principaux enseignements.

Chômage : 4 points en-dessous de la moyenne nationale.

Au global, les salariés du secteur des professions libérales connaissent un taux de chômage apparent nettement inférieur à la moyenne nationale (12,7%) : seuls 8,6% des 450 000 salariés des branches professionnelles étudiées ont connu une période de chômage dans l’année.

Parmi les branches les mieux loties, on trouve notamment les salariés des Laboratoires de biologie médicale (6,7%), les cabinets médicaux (7,6%), les cabinets de géomètres-experts (7,7%) et les pharmacies d’officine (8%). A l’inverse, les cabinets de vétérinaires et les entreprises d’architecture connaissent plus de difficultés, avec des taux de chômage apparent respectifs de 11,4 et 13,6%.

Emploi : plus de places pour les seniors

Du côté des seniors, on observe un meilleur taux d’emploi que dans le reste de l’économie : les plus de 50 ans représentent globalement 19% des inscrits à Pôle Emploi. Ils ne sont que 15% parmi les salariés issus du secteur des professions libérales.

Ce taux d’emploi plus élevé des seniors tient sans doute à la nature même des métiers des professions libérales : dans ces secteurs à forte dimension relationnelle, le savoir-être et l’expérience sont mieux valorisés qu’ailleurs.

Des périodes de chômage moins fréquentes et moins longues

La proportion des demandeurs d’emploi « récents » (inscrits depuis moins de six mois) est plus importante dans le secteur des professions libérales que pour l’ensemble des inscrits à Pôle Emploi : 48% au lieu de 44%. Inversement, dans ce secteur, seuls 33% des demandeurs d’emploi le sont depuis plus d’un an, contre 38% pour le reste de l’économie.

Autre spécificité : avant d’occuper leur emploi actuel, seuls 13% des salariés du secteur des professions libérales se trouvaient au chômage. Ce taux grimpe à 19% pour l’ensemble des salariés.

Au total, le secteur des professions libérales apparaît plus stable que le reste de l’économie. Il affiche d’ailleurs un taux de turnover plus faible que d’autres secteurs. Sans doute parce que certains de ses métiers – préparateur en pharmacie par exemple - peuvent moins facilement se transférer dans d’autres activités.

Un recours au temps partiel plus fréquent, mais choisi

La moyenne générale de travail à temps partiel dans le secteur des professions libérales atteint 32%. Il culmine même à 47% dans les cabinets de vétérinaires, et 44% dans les cabinets médicaux.

Contre 22% dans l’ensemble de l’économie, selon la dernière DADS. Il concerne plus particulièrement les femmes et les plus de 50 ans. Pour 83 % de ces salariés, il s’agit d’un choix. Alors que ce n’est le cas que de 68%1 des salariés à temps partiel dans l’ensemble de l’économie.

Le secteur des professions libérales propose donc une souplesse appréciée par ses salariés. Le fort taux de féminisation du secteur explique aussi sans doute ce choix plus fréquent d’un temps de travail permettant de concilier vie familiale et professionnelle.

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation