Connexion
/ Inscription
Mon espace

Londres et Paris indétrônables au rang des capitales les plus chères de l’Union Européenne

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Pour la seconde année consécutive, Deloitte dresse une comparaison du marché du logement résidentiel à travers 12 pays européens : Autriche, Belgique, République Tchèque, Danemark, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Espagne et Royaume-Uni ainsi qu’en Russie.

Six pays affichent une croissance des prix plus ou moins modérée :
Royaume-Uni  + 13,5%
Russie  + 11,1%
Allemagne  + 9,1%
Autriche  + 4,8%
Belgique  + 3,1%
France  + 2,5%

En revanche, une évolution négative des prix est constatée aux Pays-Bas - 6,9% ; en Espagne - 6,2% et en Italie -3,6%.

Le Royaume-Uni détient le record des prix les plus élevés. Londres centre demeure la ville la plus chère en Europe avec un coût moyen de 10 000 €/m² (contre 6 000 €/m² de moyenne pour le Grand Londres), suivi de la France où Paris intramuros affiche un coût moyen de 8300 €/m² (comparé au 5 500 €/m² de moyenne en Ile de France).

Munich est la ville la plus chère d’Allemagne avec un prix moyen de 5 000 €/m² en 2012. Evidemment, les villes les moins chères restent celles de l’Europe Centrale et de l’Est avec des prix moyens d’environ 1 200 €/m² à Budapest par exemple et 1 656 €/m² à Varsovie.
L’étude confirme ainsi le contraste important entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest, déjà constaté en 2011.

Enfin, Munich et Moscou sont des villes où les prix sont supérieurs respectivement de trois à quatre fois la moyenne nationale ; Londres, Paris, Berlin, Francfort, Hambourg et Prague ayant quant à eux des niveaux supérieurs à plus du double.

Etude complète : www.deloitte.com/view/fr_FR/fr/index.htm

 

 

--------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation