Connexion
/ Inscription
Mon espace

Est-il raisonnable d'investir en actions dans la période que nous traversons ?

ABONNÉS

Par David Pastel, Pastel & Associés 

Est-il raisonnable d'investir en actions en général et au vue de la période que nous traversons ? Même si le "monde" demeure par essence incertain, au-delà du contexte actuel, il est possible de se forger des quasi-certitudes, concernant certaines sociétés dont on peut prévoir dans 5, 10 ans et davantage, si non seulement elles seront toujours là mais si elles gagneront davantage d'argent qu'aujourd'hui. Il ne s'agit pas d'éluder l'impact de la crise sur les entreprises qui nous intéressent. La recherche doit porter sur des sociétés à forte rentabilité, susceptibles dans un monde en crise, de bénéficier de parts de marché accrues aux dépens de concurrents moins performants, et de dégager encore une certaine croissance. Cela paraît plus raisonnable que de parier sur des actifs aujourd'hui risqués comme l'or, un actif non productif, les obligations …

Il faut savoir regarder ce qu'il se passe du côté de l’économie réelle, de l’économie des entreprises. Quand on les choisit bien, les bonnes entreprises ont profité de cette période de crise pour renforcer leurs avantages, pour investir, et aujourd'hui que ce soit leurs chiffre d'affaires ou leurs profits, sont à des niveaux supérieurs à ceux d’avant la crise. On a donc des actifs réels, des entreprises qui rapportent. C’est aussi une forme de protection contre l’inflation.

La démarche primordiale doit être d'investir dans une perspective de long terme au capital d'entreprises, qui se trouvent être cotées en Bourse, et de les accompagner dans la durée, plutôt que de spéculer sur des marchés … Il faut savoir se focaliser sur les fondamentaux micro-économiques et en particulier la valeur intrinsèque des entreprises, sans contrainte géographique, sectorielle, de style de gestion, plutôt que d'essayer de deviner l'orientation des marchés à quelques semaines ou quelques mois …

La sécurité n’est jamais là où on pense la trouver et le risque non plus. On appelait "actifs  sans risque" les obligations d’Etats, de pays notées AAA, on constate aujourd'hui que c’était une erreur. On considérait que les actions étaient parmi les actifs les plus risqués, finalement, est-ce vraiment le cas, même aujourd’hui ? A condition de pouvoir subir des fluctuations de prix à court terme, les actions sont peut être aujourd’hui l’actif le moins risqué et le meilleur moyen de protéger son capital dans la durée. Il faut pour cela avoir, entre autres, un portefeuille concentré mais diversifié internationalement ainsi que réunir d'autres conditions comme par exemple se focaliser sur son domaine de compétences, être rigoureux, patient, …

Lire la suite...


Articles en relation