Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les 10 lycées parisiens qui influencent les prix de l'immobilier

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Wall-Market.com a réalisé une enquête auprès de ses agences partenaires sur l'influence que pouvaient avoir certains lycées sur les prix du m² à Paris.

En période de baccalauréat, Wall-Market.com aborde la thématique de la sectorisation scolaire et évalue l’impact des 10 lycées parisiens les plus renommés sur le prix des logements.

Plus qu'une question de surface et de standing, il apparaît que la scolarité des enfants et le rattachement du domicile aux établissements de prestige sont des arguments cruciaux dans le choix d'un appartement.

Instaurée depuis 1963, la sectorisation scolaire impose qu'un élève soit scolarisé dans l'établissement public rattaché à son lieu de résidence.

La carte scolaire est aujourd’hui devenue l'un des dispositifs les plus contestés, car à une rue près, il peut être impossible d'inscrire son enfant dans le collège ou le lycée désiré. Demandes de dérogation, fausses attestations, prêts de boites aux lettres et autres astuces sont autant de moyens dont usent les parents afin d’inscrire leurs enfants dans les établissements choisis.

Grâce à son réseau de plus de 160 agences parisiennes, Wall-Market.com est en mesure d’affirmer que ce phénomène impacte désormais le prix des logements dans les quartiers des écoles convoitées.

Guillaume Brochut, fondateur de Wall-Market.com,  explique : « L’étude de Wall-Market.com auprès de ses agences partenaires vise à établir une cartographie de la capitale, au service de l’ensemble des acteurs du marché (agences immobilières, acquéreurs, vendeurs), quantifiant précisément le pourcentage d’augmentation du prix d’un bien immobilier en fonction de sa localisation avec un de ces établissements les plus recherchés. ».

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...