Connexion
/ Inscription
Mon espace

Affaire Apollonia : les victimes remportent une victoire judiciaire dans le volet bancaire de l’affaire

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Une victoire judiciaire capitale pour les victimes des banques : le dossier pénal, dont le contenu est accablant pour les établissements bancaires, a pour la première fois été utilisé par une juridiction civile.
La cour d’appel d’Aix-en-Provence, par sa décision du 6 juin dernier, reconnaît un lien de connexité, considère le dossier pénal comme recevable et condamne le Crédit Immobilier de France Rhône Alpes Auvergne (CIFRAA). La jurisprudence issue de cet arrêt devrait permettre au millier de victimes de se protéger au civil contre des saisies bancaires menées au moyen de faux, tant que les procédures au pénal n’auront pas abouti.

Plus que jamais, les familles réunies au sein de l’ANVI-Asdevilm font bloc pour aller jusqu’au bout et obtenir réparation des préjudices auprès des banques. En parallèle à l’action pénale, l’association, par la voix de son président Claude Michel, n’exclut pas de porter l’affaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH).

____________________________

Synthèse de l’affaire Apollonia

L’affaire Apollonia constitue la plus grande escroquerie immobilière et financière que la France ait jamais connue. Le montant total du préjudice initial pour ses victimes s’élève à plus d’un milliard d’euros, soit à titre de comparaison plus de 300 fois le montant évoqué dans l’affaire désignée comme « La Madoff de Touraine » fin 2011. Dans l’échelle de valeur, on se rapproche en réalité de l’affaire Kerviel, qui a fait vaciller le système bancaire français…
Cette affaire, d’une ampleur inédite, a provoqué le surendettement massif de particuliers jusqu’à 8 millions d’euros pour certains d’entre eux. Elle implique toute une chaîne d’intervenants : nonseulement le commercialisateur immobilier Apollonia, mais aussi des promoteurs, des études denotaires, un cabinet d'expert-comptable, des courtiers en prêt immobilier et enfin des banques quiont à ce jour une quinzaine de collaborateurs mis en examen. Après 5 ans de procédure, le nombrede mises en examen s’élève à fin 2012 à 32, dont 13 ex dirigeants, cadres, directeurs de banques oucourtiers en prêts immobiliers. En décembre 2012, la BPI, filiale du Crédit Immobilier de France, a vusa mise en examen pour escroqueries en bande organisée confirmée en appel. Le CIFRAA, le CIFD, leCrédit Mutuel Méditerranéen et le Crédit Mutuel de l’Etang de Berre sont placés sous statut detémoin assisté. L’ASDEVILM – ANVI s’est pourvue en Cassation.
Tout savoir sur l’affaire Apollonia : asdevilm.org

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Amundi devient seul actionnaire de la fintech Anatec

Leader de la gestion d'actifs en Europe avec plus de 1 400 Mds€ d'actifs sous gestion, Amundi rachète la totalité du capital de la fintech Anatec, plateforme d'agrégation de conseil et d'épargne digitale développée sous la marque WeSave, dont elle détenait jusqu'à présent 49%. Cette transaction s'inscrit pleinement dans la stratégie digitale du Groupe Amundi. En élargissant sa gamme de solutions, elle renforce sa capacité à servir ses clients distributeurs avec une approche ouverte et agile,...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Nominations Secteur Patrimoine & Finance

Michel Dinet, Directeur du Développement de Richelieu Gestion Agé de 53 ans, Michel Dinet rejoint l'équipe dirigée par Christophe Boulanger, Directeur Général de Richelieu Gestion, qui déclare « […] L'arrivée de Michel traduit la volonté affirmée de Richelieu Gestion de donner une place centrale aux acteurs de proximité de l'épargne dans son développement. Fort de sa connaissance très fine de leurs attentes, de sa volonté permanente de traduire leurs besoins en solutions, il sera un...