Connexion
/ Inscription
Mon espace

Rapport du Medef sur la rémunération des dirigeants

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

La réaction du Club des Entrepreneurs*

Le patronat accepte de soumettre au vote des actionnaires la rémunération des dirigeants Réaction du Club des Entrepreneurs au rapport présenté ce jour.
Ce rapport permet de ne pas limiter les rémunérations ce qui aurait été un vrai crime contre le PDG « made in France ».

Le Club des entrepreneurs se félicitent du travail de qualité réalisé par Laurence Parisot et ses équipes sur l'encadrement des rémunérations des dirigeants d'entreprises. « Nous avions salué la décision réaliste et pertinente du ministre de l'économie et des finances, Pierre Moscovici de ne pas prendre de loi spécifique sur la gouvernance de nos entreprises.  Nous saluons ici un rapport remarquable reflétant la réalité des salaires du monde de l'entreprise. En recommandant notamment l'introduction du say on pay, ce rapport propose que les actionnaires votent sur la politique de rémunération des dirigeants et sur le détail de leurs rémunérations accessoires : fixe, variable, bonus de bienvenue, indemnité de non-concurrence. C'est une grande avancée vers la transparence. C'est la consécration du salaire au mérite par l'introduction de la démocratie entrepreneuriale » déclare Guillaume Cairou**, son Président.

Rappelant sa totale opposition à la limitation de celle des cadres dirigeants du privé, qui nuirait à la compétitivité des grands groupes français, Guillaume Cairou salue le courage du propos contenu dans ce rapport qui reconnaît qu'il y a un vrai sujet tout en l'abordant lucidement. « Les patrons ne sont pas des voyous. Ce rapport est salutaire parce qu'il évite que la stigmatisation et la dénonciation prennent le dessus en créant un racisme anti-entreprise…Je dis très simplement qu'effectivement la rémunération des dirigeants doit dépendre du conseil d'administration qui lui-même est entre les mains des actionnaires.
Dans le bain international de la concurrence, on a besoin de pouvoir attirer les meilleurs talents internationaux. Alors que les talents nous quittent, nous ne redresserons pas notre économie sans ces génies porteurs de beaux projets innovants. Je regrette de constater combien de talents ont déjà quitté la France, et combien de dirigeants qui y songent. Il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt. Résider en France devient lourdement handicapant. Plus largement nos embauches du top management vont nécessairement se faire ailleurs qu'en France » conclut Guillaume Cairou.

*Le Club des Entrepreneurs est un réseau de créateurs et dirigeants d'entreprises qui ont tous, dans des secteurs d'activité différents, leur propre expertise, mais qui partagent une ambition commune : promouvoir l'esprit d'entreprendre et faire grandir leur entreprise. Le Club des Entrepreneurs compte aujourd'hui plus de 18 500 membres répartis dans la France entière ainsi qu'à l'international.
www.clubdesentrepreneurs.org 

**Guillaume Cairou : Président du Club des Entrepreneurs - Président de la Fédération Européenne du Portage Salarial - PDG du Groupe Didaxis, leader du portage salarial en France - Mentor à la CCIP au sein de l'Institut du Mentorat Entrepreneurial de Paris (IME) - Membre de CroissancePlus - Auteur du livre « Créer son entreprise » aux éditions Jacob-Duvernet.

 

Lire la suite...


Articles en relation