Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’épargne des femmes en contexte de crise

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Baromètre 2013 de l’Observatoire des femmes et de l’assurance

L’Observatoire des femmes et de l’assurance est une initiative lancée en 2011 par Generali et Terrafemina, destiné à mieux cerner les attentes, inquiétudes et perceptions de l’avenir des femmes d’aujourd’hui et tout particulièrement face au contexte économique
Le baromètre 2013 montre que 97% des femmes se disent touchées par la crise en 2013 v/ 95% en 2012. La peur de la perte d’emploi affecte plus fortement les hommes à 56% contre 42% chez les femmes.

Un contexte propice à la prévoyance et à l’épargne. Les deux principales préoccupations parmi les 25 testées dans l’étude sont la protection de la santé des proches et leur protection contre les risques d’accident.  69% des femmes (v/ 63% des hommes) mettraient de côté une rentrée d’argent,correspondant à deux mois de leurs revenus.

Les femmes ont une épargne davantage affectée à des projets précis que les hommes :
- 40% seraient incitées à épargner pour préparer la retraite (v/ 35% des hommes)
- 19% pour faire fructifier des avoirs financiers (v/ 14% des hommes)
- 8% pour bénéficier d’avantages fiscaux (v/ 4% des hommes)

Elles sont plus sensibles à la sécurité des placements que les hommes :
- 84% opteraient pour un rendement minimum sans risque de perdre les sommes épargnées (v/ 77% des hommes).

Generali France, la vision d’un des acteurs majeurs du marché de l’épargne. Sur l’activité réalisée au sein de Generali Patrimoine qui représente près de 40% du CA de Generali France en épargne, les affaires en portefeuille ont été souscrites à 58% par les hommes et 41% femmes, mais, toutefois, avec une grande diversité suivant les canaux de distribution :
les femmes privilégient la proximité du conseil, notamment via les CGPI et sont 47% à souscrire par leur intermédiaire (contre 53% de souscripteurs masculins) ;
elles sont plus en retrait sur le canal internet : 35% des souscriptions sont réalisées par des femmes sur ce canal privilégié par les hommes à 65% ;
les femmes souscrivent moins de contrats d’épargne libellés en UC (25% par des femmes, contre 30% par des hommes) ;
- elles sont des clientes plus fidèles : le montant des sommes que les clients ont souhaité récupérer depuis 2005 sont issus à 64% de demandes émanant des hommes et à 36% des femmes.

Les « hub decider women », des femmes engagées et optimistes. Les précédents baromètres avaient révélé l’émergence de la « hub decider woman ». Tout à la fois mère dans la gestion de la vie de son foyer, fille dans l’assistance au quotidien de ses parents âgés, collaboratrice dans sa vie professionnelle, cette « hub decider woman » correspond encore davantage cette année à la réalité de la vie de nombreuses femmes : 73% des femmes interrogées en 2013 se reconnaissent plutôt ou tout à fait dans ce portrait, contre 68% en 2012.

Le profil de la « hub decider woman » est varié et transcende les critères sociodémographiques usuels. Les femmes qui se reconnaissent dans ce profil appartiennent aussi bien aux catégories sociales aisées qu’aux catégories plus modestes… Elles peuvent avoir ou pas des enfants, se trouver en couple aussi bien que seules et appartiennent à toutes les catégories d’âge. 

Chez Generali France, la voix des femmes se fait entendre : elles représentent 50% des cadres et 30% des cadres dirigeants. Dans le prolongement de cet observatoire et dans le cadre de ses engagements sociétaux, Generali France participe à la mise à l’honneur de l’implication des femmes dans l’économie en étant partenaire d’initiatives telles que :
des Trophées régionaux « Les Femmes de l’économie » organisés par le groupe Idecom pour encourager les nouvelles générations de femmes à devenir leaders et décisionnaires au sein du monde économique;
des ateliers destinés aux femmes qui veulent créer leur entreprise sont organisés parl’association Force femmesqui œuvre pour le retour à l'emploi des femmes de plus de 45 ans. Cette association d’intérêt général a accompagné près de 15 000 femmes depuis 7 ans.

www.generation-responsable.com

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Linxea propose une nouvelle gestion pilotée 100% ETF en partenariat avec Yomoni

Linxea étoffe son offre avec une nouvelle gestion pilotée 100% ETF et fonds indiciels. En partenariat avec Yomoni, société de gestion de portefeuille française 100% digitale, Linxea propose avec l'assureur Spirica, un mandat de gestion 100% ETF sur ses contrats d'assurance vie Linxea Spirit et de capitalisation Linxea Spirit Capitalisation. Les ETF un marché́ en pleine croissance 10% des clients Linxea ont déjà choisi des ETF comme supports en unités de compte au sein de leurs...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
La Financière de l’Echiquier renforce son ancrage en Espagne

Présente en Espagne depuis 8 ans, LFDE a noué un partenariat avec Altair Finance en 2010 pour distribuer ses fonds et souhaite à présent s'ancrer durablement sur ce marché stratégique. Mathias Blandin, responsable du développement commercial pour la péninsule ibérique, dirigera ce nouveau bureau depuis Madrid. Il avait intégré LFDE en 2012, et pilotait jusqu'à présent le développement commercial de LFDE en Espagne depuis Paris. Mathias Blandin aura également pour mission d'étendre la présence...