Connexion
/ Inscription
Mon espace

La « net-économie » investit le marché des bureaux de Paris QCA

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Le QCA (Quartier Central des Affaires) parisien, accueillant historiquement trois secteurs d’activité (Finance, Professions juridiques et Luxe), pourra désormais compter sur la « net-économie ». Ce secteur regroupe les sociétés agissant dans des domaines variés allant du e-commerce aux réseaux sociaux, en passant par les SSII spécialisées et les web médias. « Les sociétés de la nouvelle économie ont représenté 20% des transactions locatives supérieures à 1 000 m² en 2012 dans Paris QCA (contre 14% en 2011), s’imposant ainsi comme le 1ersecteur d’activité devant le Luxe (17%) », constate Aymeric Le Roux, Directeur Associé responsable du département Paris QCA.

Ces ex-start up, qui s’installaient auparavant dans les anciens quartiers industriels ou artisanaux de Paris (le Sentier, le Marais ou les abords de la place de la République) pour des raisons de coût locatifs, sont désormais très profitables et ont franchi la Place de la Bourse pour venir s’implanter massivement dans le QCA sur les surfaces libérées par les banques, les assureurs ou encore les avocats. « C’est ainsi que nous avons récemment participé à l’installation des sociétés aussi emblématiques que Meetic (3 800 m²), Booking.com (2 000 m²), Le Bon Coin (2 700 m²), le guide.com (1 200 m²) ou encore Appgratis.com (900 m²). Dans un contexte de forte baisse des volumes placés et de correction des loyers, la montée en puissance de ces nouveaux acteurs a fortement dynamisé le marché parisien, avec des encours qui représenteraient un peu plus de 25% des volumes du segment des surfaces supérieures à 1 000 m² en 2013 », conclut Aymeric Le Roux.

www.realestate.bnpparibas.com

 

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation