Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Classement] Que recherchent les étudiants pour se loger et à quel prix ?

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Comme chaque année, la majorité des 2.200.000 étudiants doit trouver un logement pour la rentrée. Devant le manque de disponibilité en cités universitaires ou en résidences étudiantes, la plupart devra se tourner vers un logement étudiant du secteur privé. LocService, spécialiste de la location entre particuliers, traite chaque année près de 100.000 demandes de logements étudiants. A partir des données cumulées en 2012, le site dévoile une analyse du marché locatif étudiant dans le parc privé.

 

Quels sont les logements les plus recherchés par les étudiants ?

Dans plus de 50 % des cas, les étudiants recherchent un studio. Pour les logements individuels, les chambres (9,6 %) ou les T1 (10,3 %) complètent le marché. Les appartements sont plébiscités par les étudiants en couple ou en colocation et représentent 28,5 % des demandes avec une majorité de T2 (18,4 %).

Dans 43 % des demandes, les étudiants recherchent une location meublée. Notons que plus le logement est petit, plus la demande en meublé est forte. Ainsi, si 64 % des chambres sont souhaitées meublées, le taux tombe à 50 % pour les studios et 25 % pour les appartements.

Quel budget les étudiants veulent-ils consacrer à leur futur logement ?

Après une analyse nationale des demandes locatives des étudiants, LocService remarque qu’un étudiant souhaite débourser en moyenne entre 423 € pour une chambre, et 868 € pour un T3 en colocation. Pour se loger, les étudiants français sont prêts à dépenser en moyenne 516 € pour un studio et 659 € pour un appartement disposant d’une chambre individuelle (T2). Bien entendu ces données moyennes cachent d’énormes disparités selon les agglomérations. Pour s’en convaincre, il suffit d’analyser le marché des studios dans les principales villes étudiantes et de comparer le budget maxi des étudiants aux loyers moyen constatés.

 

Classement des villes étudiantes selon le loyer moyen des studios proposés

Voici à présent les tarifs réellement pratiqués dans les principales villes étudiantes de France (loyer moyen), en comparaison avec les budgets souhaités par les étudiants, pour un studio.

 

Une solution économique pour trouver un logement étudiant sans frais d’agence

La majorité des étudiants espère trouver un logement en évitant les frais d’agences immobilières ou les méthodes peu scrupuleuses de certains marchands de listes.

Gratuits pour le bailleur, les services proposés par le site ne coûtent que 14 € pour l’étudiant et sont valables jusqu’à ce qu’il trouve sa location. Le locataire est contacté directement par les propriétaires. Ces derniers ont accès au détail de chaque candidature et connaissent ainsi le statut de l’étudiant. Chaque prise de contact est donc extrêmement qualifiée et permet de louer rapidement sans frais d’agence.

Pour aider les étudiants dans leurs démarches, le site propose également un service original de coaching. Le Coach LocService analyse en temps réel les différents critères de recherche du locataire et propose, si besoin, de les ajuster pour adapter sa candidature aux spécificités du marché local.

Le Coup Pouce Logement Etudiant reconduit en 2013

Devant le succès rencontré en 2011 et 2012, LocService a décidé de renouveler son « Coup Pouce Logement Etudiant ». Chaque semaine jusqu’à la rentrée, LocService fera donc gagner à nouveau 300 € à un(e) étudiant(e) en recherche de logement pour faciliter son emménagement : paiement du 1er loyer, achat de mobilier, frais de déménagement, assurance du logement, abonnement internet …

Pour être éligible au CPLE, il suffit d’être étudiant, âgé de 18 à 25 ans en 2013 et de rechercher un logement en France métropolitaine. L’inscription au Coup Pouce Logement Etudiant est gratuite et peut se faire, du 10 juin au 8 septembre 2013, via le formulaire d’inscription disponible dans l’onglet « Etudiant » de LocService.fr. Bien entendu, tous les étudiants en recherche de logement sur LocService.fr pourront également participer au tirage au sort.

 

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...