Connexion
/ Inscription
Mon espace

Perception de l’inflation par les français : niveau d’inquiétude au plus haut depuis 3 ans

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
La huitième vague du Baromètre IFOP/Robeco s’inscrit dans un contexte économique difficile marqué par la permanence de la crise économique et des marchés financiers agités. Après la crise grecque et la dégradation de la note AAA des Etats-Unis, une attention accrue est portée aux déficits publics et la rigueur budgétaire a été renforcée en France.

Pour les Français, la tendance inflationniste est perceptible pour toutes les catégories de produits testées.

94% estiment que la hausse des prix se poursuivra au cours des douze prochains mois (51% « certainement » et 43% « probablement ») et 79% considèrent que celle-ci sera structurelle et durable.

87% se déclarent inquiets pour l’économie française pour les mois à venir dont 27% « très inquiets ». Ce thème de l’inquiétude se déplace vers les finances publiques et la réduction de la dette de l’Etat devient ainsi la troisième priorité que les Français souhaitent que le gouvernement donne à sa politique économique. Selon Ali Ould Rouis, président du directoire de Robeco Gestions : « la forte médiatisation de la crise de la dette souveraine n’est pas étrangère à l’importante progression de ce thème dans le classement des préoccupations des français et souligne une prise de conscience des enjeux et des risques qui s’y associent ».

89% estiment que l’inflation a un impact sur leur pouvoir d’achat. Dans ce cadre, 63% ont l’intention de modifier leurs comportements. Ils envisagent de sanctionner avant tout les dépenses.

Ils ne prévoient pas en revanche de changer leurs comportements en matière d’actions et d’obligations pour les mois à venir. S’ils n’envisagent pas fondamentalement de modifier la part de produits détenus, ils en anticipent néanmoins des rendements plus modestes que par le passé. Ali Ould Rouis commente : « en tant que gestionnaire, nous devons davantage communiquer pour expliquer l’influence de l’inflation et montrer qu’il existe des solutions d’investissement qui en tiennent compte ».

39% déclarent avoir pris des dispositions financières pour préparer leur retraite, soit une forte augmentation par rapport à l’année dernière (+5 points). Ce score augmente notablement parmi les personnes les plus proches de la retraite (53%, +11 points), alors qu’il diminue chez les plus jeunes (21% des 18-24 ans, -8 points). La souscription d’une assurance-vie (60%) et l’achat immobilier (50%) constituent les deux réponses les plus courantes pour préparer sa retraite, bien avant les produits financiers, tout de même cités par un tiers des personnes interrogées (32%).

Ainsi, bien que pour le budget des ménage, l’inflation soit finalement peu prise en compte dans les choix financiers, elle suscite néanmoins des craintes très élevées, à mettre en regard d’un contexte économique perçu comme très fortement anxiogène par l’opinion.

Lire la suite...


Articles en relation