Connexion
/ Inscription
Mon espace

Perception de l’inflation par les français : niveau d’inquiétude au plus haut depuis 3 ans

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
La huitième vague du Baromètre IFOP/Robeco s’inscrit dans un contexte économique difficile marqué par la permanence de la crise économique et des marchés financiers agités. Après la crise grecque et la dégradation de la note AAA des Etats-Unis, une attention accrue est portée aux déficits publics et la rigueur budgétaire a été renforcée en France.

Pour les Français, la tendance inflationniste est perceptible pour toutes les catégories de produits testées.

94% estiment que la hausse des prix se poursuivra au cours des douze prochains mois (51% « certainement » et 43% « probablement ») et 79% considèrent que celle-ci sera structurelle et durable.

87% se déclarent inquiets pour l’économie française pour les mois à venir dont 27% « très inquiets ». Ce thème de l’inquiétude se déplace vers les finances publiques et la réduction de la dette de l’Etat devient ainsi la troisième priorité que les Français souhaitent que le gouvernement donne à sa politique économique. Selon Ali Ould Rouis, président du directoire de Robeco Gestions : « la forte médiatisation de la crise de la dette souveraine n’est pas étrangère à l’importante progression de ce thème dans le classement des préoccupations des français et souligne une prise de conscience des enjeux et des risques qui s’y associent ».

89% estiment que l’inflation a un impact sur leur pouvoir d’achat. Dans ce cadre, 63% ont l’intention de modifier leurs comportements. Ils envisagent de sanctionner avant tout les dépenses.

Ils ne prévoient pas en revanche de changer leurs comportements en matière d’actions et d’obligations pour les mois à venir. S’ils n’envisagent pas fondamentalement de modifier la part de produits détenus, ils en anticipent néanmoins des rendements plus modestes que par le passé. Ali Ould Rouis commente : « en tant que gestionnaire, nous devons davantage communiquer pour expliquer l’influence de l’inflation et montrer qu’il existe des solutions d’investissement qui en tiennent compte ».

39% déclarent avoir pris des dispositions financières pour préparer leur retraite, soit une forte augmentation par rapport à l’année dernière (+5 points). Ce score augmente notablement parmi les personnes les plus proches de la retraite (53%, +11 points), alors qu’il diminue chez les plus jeunes (21% des 18-24 ans, -8 points). La souscription d’une assurance-vie (60%) et l’achat immobilier (50%) constituent les deux réponses les plus courantes pour préparer sa retraite, bien avant les produits financiers, tout de même cités par un tiers des personnes interrogées (32%).

Ainsi, bien que pour le budget des ménage, l’inflation soit finalement peu prise en compte dans les choix financiers, elle suscite néanmoins des craintes très élevées, à mettre en regard d’un contexte économique perçu comme très fortement anxiogène par l’opinion.

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...