Connexion
/ Inscription
Mon espace

7 milliards sur terre, et après ?

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS
Le 31 octobre, jour d’Halloween, les Nations Unies ont annoncé que la population mondiale vient de franchir les 7 milliards d’individus. La nouvelle peut sembler intéressante. Elle devient effrayante lorsque l’on réalise que la population mondiale s’établissait à 6 milliards en octobre … 1999. Une population en forte croissance n’est toutefois pas nécessairement une mauvaise nouvelle pour les investisseurs…

Les projections avancées par les Nations Unies, fondées sur les taux actuels de natalité, estiment que la planète comptera plus de 9 milliards d’habitants à l’horizon 2050, et sans doute 10 milliards avant la fin du siècle. Autrement dit, la population mondiale s’enrichit, chaque minute, de 144 nouveaux nés, de 207 000 chaque jour !

Le vieillissement de la population est un fait établi. Mais l’on sait moins à quel point ce vieillissement est rapide. En 1999, seul 10% de la population était âgée de plus de 60 ans. En 2050, ce pourcentage sera porté à 22% : plus de 2 milliards d’individus…

S’il est facile de se plonger dans la dure réalité du quotidien –la crise de la zone euro va-t-elle perdurer, l’économie américaine va-t-elle entrer en récession,...- il est sans doute plus délicat de s’interroger sur les grands enjeux de la planète. C’est pourtant en examinant les tendances lourdes qu’il devient possible d’anticiper quelles seront les entreprises gagnantes dans l’avenir.

Or, avec une population croissante et de plus en plus âgée, il y a fort à parier que les gagnants de demain seront les acteurs des secteurs de l’industrie alimentaire, des énergies propres, de la santé et des loisirs.
Que ces prédictions se réalisent ou non, les investisseurs ne peuvent pas laisser de côté les changements fondamentaux qui vont s’opérer au cours des prochaines années au sein de l’économie mondiale. Ni ignorer que les entreprises gagnantes seront celles qui auront su identifier et s’adapter aux bouleversements démographiques qui nous attendent.
Ryan Hughes, gérant, Skandia Investment Group (SIG)

Lire la suite...


Articles en relation