Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les salariés conservent leur confiance dans l’épargne salariale mais modifient leur choix d’investissement.

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Natixis Interépargne publie la 10è édition de son Baromètre de l’épargne salariale pour le 1er semestre 2012.

Au premier semestre 2012, les versements sur les plans d’épargne entreprise (PEE) se sont élevés à 733€ par épargnant, en recul de 2,7% par rapport à la même période 2011. En revanche, l’abondement versé par les entreprises a poursuivi sa hausse à 834€ par épargnant, soit une hausse de 3,2% par rapport au 1er semestre 2011.

Cette baisse des versements a été moins marquée dans les grandes entreprises de plus de 500 salariés avec un recul de 1,8% à 1 937€ par épargnant ; l’abondement progresse de 8,1%, à 425€.

Ce recul des montants investis peut s’expliquer par la baisse du montant de participation dégagé par les entreprises au titre de l’année 2011 : montant moyen de participation investi dans le PEE a donc baissé à 1 549€, contre 1 678€ au 1er semestre 2011.

En revanche, l’intéressement a poursuivi son développement : montant moyen investi dans le PEE a progressé à 1 855€ par épargnant contre 1 784€ au 1er semestre 2011.

Les versements volontaires ont légèrement baissé à 545€ contre 565€ au 1er semestre

2011.

Le Perco a poursuivi sa forte croissance :

-dans les grandes entreprises de plus de 500 salariés on observe une forte hausse des versements + 10,5% à 867€ avec cependant un recul de l’abondement de 8,8%, à 549€ par épargnant. Le montant moyen investi par les salariés des grandes entreprises a ainsi progressé de plus de 2% sur un an.

-dans les entreprises de plus petite taille, les versements et abondements enregistrent une très légère baisse avec respectivement 644€ et 1 476€ par épargnant.

Les épargnants ont modifié leur choix d’investissement en termes de classes d’actifs : orientés vers des placements monétaires dans le PEE (près de la moitié des investissements), leur comportement reste très différent pour leur épargne retraite puisque près des trois-quarts des versements sont investis dans des supports diversifiés.

La proportion des épargnants ayant choisi d’investir en gestion pilotée dans leur Perco reste stable à près de 50%.

Malgré la crise économique, les salariés restent attachés aux dispositifs d’épargne salariale avec un intérêt très fort pour le PERCO.

La forte hausse du forfait social intervenue à l’été 2012, risque de conduire les entreprises à modifier leur politique de rémunération globale.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation