Connexion
/ Inscription
Mon espace

Risque de chute de cours et potentiel de hausse

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

- Le risque de chute du cours domine, mais il y a un potentiel de hausse

- Un podcast des perspectives économiques est disponible


L'incertitude dans l'économie confirme des perspectives moins importantes de la croissance économique et une reprise plus lente que la normale, selon les perspectives économiques pour août 2010 publiées aujourd'hui par le groupe Economics & Mortgage Market Analysis de Fannie Mae. Les prévisions sont de 2,5 pour cent pour la deuxième moitié de 2010, avec une accélération en 2011. Il est prévu que les activités liées au logement, un élément central de la reprise, resteront au même niveau pour le restant de l'année, dû à un nombre plus important que prévu de ventes reporté au deuxième trimestre. Des taux hypothécaires fixes des plus bas en 30 ans, projetés à une moyenne de 4,5 pour cent pour 2010, devraient relancer les activités de refinancement mais ils ne seront pas assez bas pour déclencher un boom de refinancement.

<< L'incapacité du secteur financier, des entreprises et des ménages à déterminer les probabilités des événements de l'horizon économique rend difficile la tâche qu'est la planification de l'avenir >>, a déclaré l'économiste en chef de Fannie Mae, Doug Duncan. << Il est particulièrement difficile de savoir comment l'économie évoluera vu les changements récents et à venir de la politique. Les bénéfices d'entreprises sont solides mais l'incertitude à propos des coûts de main d'oeuvre dans l'avenir entrave les recrutements à court terme. Dans leur stratégie afin de garder des taux d'intérêt à long terme réduits, la Réserve fédérale réinvestit les TACI qui arrivent à échéance dans des trésoreries, mais l'incertitude sur la réforme du secteur financier contraint la disponibilité de crédit. Les consommateurs baissent leur niveau d'endettement et se positionnent afin de réduire leur consommation, mais ils font face à de l'incertitude par à rapport à l'emploi et le renouvellement ou l'expiration des réductions dans les taxes >>, indique Monsieur Duncan. << Les possibilités avantageuses sont là, mais les secteurs clés sont réticents quant à leur contribution utile à l'expansion. >>

Lire la suite...


Articles en relation