Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Question de Gestion] COP15, un tournant pour les approches des investisseurs en matière de biodiversité

Lindsey Stewart, director of investment stewardship research chez Morningstar, examine ici les objectifs de la COP15, la manière dont les gestionnaires d'actifs ont intégré la biodiversité dans leurs activités d’engagement actionnarial et les politiques actuelles de 25 gestionnaires d'actifs.

Principales conclusions de l'analyse

  • Sur les 25 gestionnaires d'actifs étudiés, 13 fournissent des détails sur leurs politiques d'actionnariat actif liées à la biodiversité, notamment Alliance Bernstein, AXA, BlackRock, BNP Paribas, Capital Group, LGIM et Schroders. Cependant, les politiques de Vanguard, State Street et Fidelity Investments n'abordent les questions environnementales qu'au niveau supérieur, en se concentrant sur le climat sans aborder spécifiquement la biodiversité.

  • Les initiatives d'engagement ciblant les questions liées à la biodiversité gagnent en importance : notamment le Finance for Biodiversity Pledge, qui compte 111 signataires représentant plus de 16 000 milliards de dollars d'actifs, et Nature Action 100, une initiative d'engagement collaborative similaire à Climate Action 100+, dont le lancement est prévu cette année avec un groupe initial de 11 institutions d'investissement.

  • Les fonds d'investissement ciblant spécifiquement la biodiversité comme thème sont actuellement rares par rapport à ceux ciblant le climat. Il existe 14 fonds qui représentent 1,6 Mrd$ d'actifs. AXA et Lombard Odier représentent plus de 70% de ces actifs.

  • Le nouveau cadre de la CDB attendu à l'issue de la COP15 entraînera des modifications des lois et des réglementations dans le monde entier, de la même manière que les accords de Paris et de Glasgow sur le climat ont influencé les actions des décideurs politiques sur le net-zéro. Les gestionnaires d'actifs ont déjà commencé à mettre à jour leurs politiques d'engagement et de vote sur la préservation de la biodiversité.

  • En demandant plus de transparence et de rapports sur la biodiversité, les gestionnaires d'actifs cherchent à mieux comprendre les impacts et dépendances matériels des entreprises en matière de biodiversité, entre autres.

Lire la suite...


Articles en relation