Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Rapport Berger-Lefebvre : la CNCEF et la CNCIF soutiennent la création d’un PEA-PME

Dans le cadre de la réforme de l’épargne financière, Didier Kling, Président de la CNCEF et Stéphane Fantuz, Président de la CNCIF, ont soutenu la création d’un PEA-PME lors de leur audition par les députés Berger et Lefebvre. Une mesure retenue qui devrait prochainement être mise en œuvre pour aider au financement des PME/ETI. Les deux associations préconisent d’y inclure les obligations. Explications.
La mesure qui vise en partie à endiguer les difficultés des PME/ETI, fortement dépendantes de l’accès aux crédits bancaires pour leur développement, impliquera la réorientation et mobilisation de l’épargne financière des ménages en faveur des PME et des ETI à hauteur de 15 à 25 Mds€ par an et 100 Mds€ d’ici la fin du quinquennat.

La CNCEF et la CNCIF insistent sur l’ouverture du futur PEA-PME aux obligations émises par les sociétés cotées ou non cotées respectant les critères européens des ETI. « Le support obligataire aurait pour avantage d’être mieux perçu que le support actions, aussi bien par les épargnants que par les dirigeants de PME/ETI » explique Stéphane Fantuz.
Il permettrait aux Français de se réconcilier pleinement avec l’entreprise tout en leur donnant l’opportunité de diversifier leur patrimoine qui se concentre aux 2/3 sur l’immobilier, tout en dynamisant leur patrimoine financier trop exposé aux actifs à court terme à faible rendement (Livrets bancaires, fonds en euros…).

Le rapport des deux Députés n’écarte pas cette hypothèse sans pour autant la définir clairement. L’avis du gouvernement devrait intervenir d’ici l’été pour un débat dans l’Hémicycle à l’automne prochain. Un délai que la CNCIF et la CNCEF entendent bien mettre à profit pour convaincre les représentants nationaux.




Lire la suite...


Articles en relation