Connexion
/ Inscription
Mon espace

La météo des taux des prêts immobiliers

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

La baisse des taux sur les dix-huit derniers mois est considérable : de l’ordre d’1%. Dans certaines villes, le gain de pouvoir d’achat est tel qu’il permet, comme à Metz, de s’offrir pratiquement une chambre supplémentaire de quatorze mètres carrés. Même à Paris et à Lyon, où les prix continuaient pourtant de grimper jusqu’à une période récente, les acquéreurs ont pu s’offrir respectivement un et deux mètres carrés supplémentaires.

Cette aubaine était déjà là en avril, et Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi, souligne « 2013 se présente sous de meilleurs auspices que 2012 ». Il s’inscrit en faux contre les statistiques moins optimistes de certains observateurs qui s’appuient sur les transactions effectivement actées chez les notaires, alors que ces dernières ont entre deux et six mois de retard par rapport aux opérations recensées par Cafpi.

Pour autant, le millésime 2013 n’égalisera peut-être pas celui de 2011, une année exceptionnelle en termes de production de crédits au cours de laquelle les primo-accédants bénéficiaient d’aides à l’accession dans l’ancien qui n’existent plus désormais.
Chez Cafpi actuellement les taux les plus hauts négociés restent inférieurs de 0,25% en moyenne par rapport aux taux du marché :

Taux fixes négociés par Cafpi en mai

Durée

10 ans

15 ans

20 ans

25 ans

Le + Bas

2,33% ↓

2,60% =

2,90% ↑

3,10% =

Le + Haut

2,55% ↓

2,85% ↓

3,20% ↓

3,85% ↓

Taux nationaux moyens sur le marché

Durée

10 ans

15 ans

20 ans

25 ans

Marché

2,90% ↓

3,15% ↓

3,50% ↓

3,90% ↓

Une nouvelle capacité d’emprunt qui, cumulée à la baisse des prix constatée dans les grandes villes, se traduit par la possibilité d’acquérir plus de mètres carrés. 

www.cafpi.fr

 

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation