Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Question de Gestion] SWEN Capital Partners récompense trois sociétés de gestion aux ESG Best Practices Honours

En partenariat avec ChangeNow, SWEN Capital Partners a organisé le 19 mai 2022 la 9ème édition des ESG Best Practices Honours. L’événement réunit chaque année plus de 400 professionnels du non coté pour partager les meilleures pratiques en matière d’investissement responsable.

À cette occasion, trois sociétés de gestion ont été récompensées pour leur initiatives ESG :

- Meridiam : prix Infrastructures
- Quadriga Capital : prix Private equity
- Harrison Street : Prix Spécial du jury


La 10ème campagne annuelle de collecte de données ESG

Le jury, composé de plus d’une dizaine d’experts internationaux, s’est appuyé sur les résultats de la collecte de données ESG, réalisée annuellement par SWEN Capital Partners depuis 10 ans. Cette collecte est devenue une campagne de référence en France et en Europe pour les sociétés de gestion présentes sur le segment du Private Equity, de la dette privée et des infrastructures.

Comme chaque année, les questionnaires évoluent pour intégrer les indicateurs de la réglementation européenne (SFDR, article 29 de la loi énergie-climat…). Pour cette édition, SWEN Capital Partners a adopté les référentiels développés sous l’égide de France Invest, aussi utilisés par d’autres LPs français de la place. L’objectif est de réaliser un reporting plus transparent et de mieux anticiper et répondre aux exigences règlementaires françaises et européennes.

218 sociétés de gestion ont été interrogées cette année, avec un taux de participation de 90% pour les GPs avec lesquels SWEN collabore, en hausse par rapport aux années précédentes.

Les trois lauréats 

3 sociétés de gestion ont été récompensées par le jury pour la qualité de leurs initiatives ESG après avoir franchi les étapes de pré-sélection (40 sociétés de gestion) et de nomination (14 sociétés) :

- Société à mission française indépendante spécialisée dans le développement, le financement et la gestion de projets d’infrastructures publiques, Meridiam a remporté le prix Infrastructure. Le jury a apprécié sa démarche de mesure de la contribution aux objectifs de développement durables (ODD) développée en interne, grâce à la mise en place d’un outil dédié (Simpl.) Sa méthodologie de reporting, prospective et innovante, a également été saluée. Enfin, la société a été récompensée pour le lancement de nouveaux fonds thématiques particulièrement pertinents et innovants sur le marché comme The Urban Resilience Fund. 

- Basé en Allemagne, Quadriga Capital a remporté le prix Private Equity. C’est la robustesse de sa démarche ESG, renforcée année après année, qui a suscité l’adhésion du jury. Le groupe est devenu par ailleurs signataire des Operating Principles for Impact Management de La Société financière internationale (IFC), ce qui témoigne de sa volonté d’intégrer l’impact dans ses stratégies d’investissement. 

- Le prix du jury a été remis à Harrison Street, société de gestion américaine reconnue pour la mise en place d’objectifs de certification pour l’ensemble de ses investissements immobiliers. La certification vise à récompenser les bâtiments, notamment les résidences pour personnes âgées, qui intègrent dans leur conception des critères de bien-être, d’accessibilité, de confort et de sécurité. Harrison Street a joué un rôle clé dans l’élaboration de ce référentiel dédié aux résidences seniors dont la certification Fitwel est délivrée par le « Center for Active Design ».

Les évolutions des pratiques ESG observées

Acteur précurseur en matière d’ESG depuis près de 10 ans, les Best Practices Honours s’inscrivent au cœur de la démarche d’investisseur responsable de SWEN Capital Partners. Historiquement un outil d’aide à la décision, la campagne de collecte qui précède cette cérémonie annuelle permet également de suivre les acteurs du secteur et les évolutions des sociétés en matière de durabilité et de performances ESG.

Quatre phases clés ont pu être identifiées dans l’industrie du non coté par les équipes d’investissement ESG de SWEN, emmenées par Isabelle Combarel, Directrice Générale adjointe en charge du Développement et ESG.

1/ Avant 2016 : l’ESG comme axe de différenciation
L’intégration ESG en est encore à ses débuts : 42% des sociétés de gestion affichent publiquement une politique d’investissement responsable en 2015 contre 70% en 2021. Près de 60% sont signataires des PRI en 2015, ce chiffre passe à 83% en 2021 Une société de gestion sur 10 publie un rapport annuel ESG, elles sont près de la moitié en 2021.

 2/ 2015-2018 : phase d’accélération
Les sociétés de gestion donnent un coup d’accélérateur sous l’impulsion du cadre réglementaire et des objectifs internationaux (article 173 sur les obligations d’information en matière ESG et climatique, les Objectifs de Développement Durables, l’accord de Paris pour le climat, …). 4 sociétés de gestion sur 5 suivent les performances RSE de leurs participations en 2018, elles n’étaient qu’une sur deux en 2015.

3/ 2018-2021 : phase de structuration
La démarche ESG se généralise et la filière par conséquent se professionnalise. Tout un écosystème de professionnels et de solutions émerge et se renforce. Les consultants spécialisés se multiplient pour répondre aux demandes de plus en plus sophistiquées de leurs clients, en partie motivées par les exigences du régulateur qui commencent à poindre. Les outils de collecte ESG et les process s’industrialisent.

La priorité des sociétés de gestion réside désormais dans l’accompagnement de leurs participations et dans la mise en place de feuilles de route pour répondre à leurs principaux enjeux ESG. 2 GP sur 3 déploient des feuilles de route ESG (53% en 2018). Cet accompagnement est de plus en plus suivi dans la documentation contractuelle. En 2016, alors qu’une société sur deux indiquait avoir recours à de telles clauses contractuelles dans les pactes d’actionnaires, elles étaient 75% à le faire en 2020.

Par ailleurs, cette période se caractérise également par l’accélération de la prise en compte des enjeux climatiques par de plus en plus d’acteurs.

4/ 2021 et au-delà : une normalisation de l’ESG conduisant à une nécessaire transformation de notre industrie, des initiatives innovantes pour se démarquer
Le cadre de la réglementation européenne en matière de durabilité étant posé pour tous (bien qu’encore en cours de structuration), les acteurs qui souhaitant aller plus loin sont amenés à intégrer l’ESG au cœur de leurs réflexions stratégiques et de création de produits d’investissement. Au-delà de la conformité, c’est bien la capacité à accompagner, construire et transformer les modèles d’affaires pour répondre aux enjeux de demain qui est posée.

Cette approche globale de l’ESG pourra s’appuyer notamment sur la dynamique engagée au sein des sociétés de gestion dans la transformation de leur structure organisationnelle, notamment via l’internalisation de la fonction ESG et l’impact sur toutes les autres fonctions (gérants, compliance, risk…) : en 2019, 27% des sociétés de gestion interrogées indiquaient avoir un responsable ESG à temps plein, elles sont 39% en 2020.

Le financement de la nécessaire transition énergétique et écologique génère des opportunités nombreuses pour les sociétés de gestion de toute taille qui souhaitent se démarquer en déployant des initiatives concrètes et innovantes.

En 2021, 15% des sociétés de gestion interrogées déclarent être suffisamment outillées pour mesurer l’impact environnemental de leurs stratégies d’investissement, c’est l’enjeu des années à venir.

« En 10 années de collecte de données ESG, nous avons assisté à une véritable révolution copernicienne de la part des acteurs du Private Equity. Après plusieurs années de tâtonnement, nous constatons une forte accélération depuis plusieurs campagnes. L’enjeu maintenant repose sur une harmonisation des approches afin de rentre plus crédible l’ESG dans le secteur. Après une phase de normalisation, une fois les jalons de la réglementation posés, le défi sera de trouver une nouvelle voie de différenciation », rappelle Isabelle Combarel, Directrice de gestion chez SWEN Capital Partners et membre du Comité de Direction. 

Lire la suite...


Articles en relation