Connexion
/ Inscription
Mon espace
Placements
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Placement] Amiral Gestion célèbre les 5 ans de Sextant Bond Picking

Le 31 mars dernier, Sextant Bond Picking célébrait ses 5 ans d’existence, l’occasion de revenir sur l’historique de la stratégie et sur le positionnement actuel de ce fonds.

L’objectif poursuivi lors du lancement du fonds en mars 2017 était d’offrir aux investisseurs un accès à la gestion obligataire d’Amiral Gestion développée historiquement au sein du fonds Sextant Grand Large ou dans le cadre de sa gestion privée. Si le contexte de marché de l’époque avec des marges de crédit comprimées et des taux sans risques négatifs ne présentaient, d’emblée, pas une opportunité évidente, l’approche de Sextant Bond Picking pouvait, dans ces conditions, démontrer des avantages non négligeables. L’idée était d’offrir une stratégie bénéficiant d’une grande souplesse, aussi bien dans l’horizon d’investissement qu’au niveau de l’allocation sur l’ensemble des segments obligataires à travers le monde. Cette amplitude de mouvement dans la gestion permet ainsi de sélectionner les profils réellement porteurs de valeur. Le potentiel du portefeuille doit, dans cette logique, s’exprimer tout en apportant une protection aux investisseurs. Pour cela nous avons mis en place les outils nécessaires : la sélection de titres fondamentale discriminante, le risque de taux maîtrisé et la flexibilité de l’allocation.

Grace à un portefeuille plus court et moins investi en 2018, Sextant Bond Picking a réalisé une performance légèrement positive quand les marchés de crédit à haut rendement étaient, pour leur part, nettement négatifs. A l’inverse, lors de l’emballement des valorisations sur les marchés de crédit en 2019, ne pouvant justifier de tels niveaux d’agressivité, le fonds a diminué son investissement et maintenu une sélection rigoureuse de crédits plus courts que la moyenne des indices. Ce choix de gestion a été sanctionné, cette année-là, par une performance en retard sur ces mêmes indices de crédit. Cela a donné, en revanche, les moyens au fonds de redéployer les liquidités du portefeuille au cours de la crise de liquidité de 2020 et de réaliser, sur la période complète, une performance conforme à nos attentes, dans un budget de risque maîtrisé. Il apparait aussi que le contrôle du risque a été plus efficacement réalisé par la sélection et le positionnement du portefeuille que par une approche guidée principalement par les notations de crédit. 

Qu’en est-il aujourd’hui après 5 années d’existence ?

Le contexte n’est aujourd’hui pas plus simple que lors du lancement du fonds. Les niveaux d’inflation élevés constatés post Covid sont désormais aggravés et pérennisés par la situation internationale, notamment au travers des cours des matières premières. La remontée des taux et la diminution du bilan des banques centrales, rendus plus pressants par les niveaux de prix, présentent désormais le risque d’obérer la croissance économique. Les valeurs d’actifs financiers sont largement affectées par ces évolutions, comme le sont les conditions de financement des entreprises, fondement même des marchés de crédit.

Les obligations à haut rendement retrouvent ainsi des niveaux de rémunération plus proches des moyennes historiques, la poche de trésorerie du fonds ainsi que les maturités échues sont utilement réemployées dans ces conditions plus attractives.

La faculté de Sextant Bond Picking à investir dans les différents sous marchés obligataires l’a conduit à constituer une poche sur les obligations indexées à l’inflation. En parallèle d’un portefeuille plus court et mieux margé que les indices, cette position, parmi d’autres, offre au fonds un moyen de résister dans la volatilité actuelle et de maintenir un potentiel de performance important. 

Enfin, les obligations convertibles permettent de participer au dynamisme des marchés actions tout en conservant une composante obligataire défensive. Les classiques convertibles en dehors de la monnaie fournissent souvent un rendement plus attrayant que l’équivalent obligataire simple. A cet investissement, constant dans le fonds, s’ajoutent plus récemment des profils mixtes : leurs rendements sont supérieurs à ce que le bilan de l’émetteur rendrait possible et l’indexation avec l’action sous-jacente présente une opportunité attractive. Dans ces cas, peu courants, l’investisseur bénéficie de la protection d’une obligation classique ainsi que d’une partie du potentiel de l’action. 

Bilan et perspectives

Le fonds a traversé, durant ces 5 années, des conditions de marchés obligataires diverses, certains événements majeurs sont venus ponctuer la période comme : la guerre commerciale US-Chine de fin 2018, la crise sanitaire du printemps 2020, ou plus récemment la guerre en Ukraine. Pour autant, la stratégie du fonds a amorti les chocs et généré une performance conforme aux attentes initiales. Sextant Bond Picking réalise en effet sur la période une performance cumulée de 14,4% (2,7% annualisée), avec des performances positives chaque année calendaire, surperformant ainsi de 6,4% en cumulé la moyenne de la catégorie Obligations à haut rendement internationales, tout en maintenant une volatilité maîtrisée de 4,9% (vs 6,4% pour la catégorie). L’encours du fonds se situe aujourd’hui à 240M€.

Il nous apparait en conséquence que l’approche réactive et opportuniste de Sextant Bond Picking continue d’éprouver sa pertinence dans un environnement qui présente des enjeux très différents des périodes passées du fonds.

Lire la suite...


Articles en relation