Connexion
/ Inscription
Mon espace

Réforme de l’Auto-entreprise : Bercy doit revoir sa copie.

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Suite à la volonté du gouvernement de limiter le régime de l’auto-entreprise dans le temps, Ludovic Badeau, PDG d’Evo Portail*, s’inquiète pour les destructions d’emplois et la chute de la création  d’entreprises en France qui vont en découler. Explications :

L’annonce d’une limitation dans le temps du régime a suscité l’émoi des populations concernées et la colère de Ludovic Badeau, son directeur. « Limiter dans le temps le bénéfice du régime auto-entrepreneur pour les activités principales est une grave erreur qui revient à mépriser les citoyens qui ont fait le choix de ce régime sur le long terme, par volonté personnelle, sans l'ambition nécessaire de gagner plus que les plafonds proposés » explique-t-il

Selon les premières analyses d’Evo Portail, il est à craindre que la limitation dans le temps n'engendrerait pas plus de créations d'entreprises au régime réel. En effet, la dernière étude des caisses de l’URSAFF et les dernières tendances publiées par l’INSEE  prouvent que la création d’entreprise serait en berne sans l’auto-entreprise qui représente 1 création sur 2.

Après les hausses de cotisations fiscales et sociales, le chamboulement législatif prévu par Sylvia Pinel s’avère déboussolant. « Il va à l’encontre du rapport commandé à l’inspection des affaires sociales (IGAS) et l’inspection des Finances et revient à détruire les emplois que les Français ont décidé de se créer  eux-mêmes » note-t-on chez Evo Portail.
Enfin, Ludovic Badeau se félicite que les organisations représentatives soient reçues par Bercy et espère que cette idée de limitation dans le temps, qu’il juge handicapante - principalement pour les personnes en situation précaire - sera abandonnée.

*Evo Portail, plateforme leader dans l’accompagnement de plus de 50 000 auto-entrepreneurs, de la création au développement de leur activité, la société, née du régime éponyme, est en lien constant avec les allocataires grâce à une dizaine de conseillers.

 

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------



Lire la suite...


Articles en relation