Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les Français sont les 1ers consommateurs européens de surimi

ABONNÉS

Arrivé dans les années 80 en Europe, le surimi a très vite été adopté par les Français, séduits par cette recette aux multiples qualités : nutritionnelles, gustatives et pratiques. Héritier d’une longue tradition culinaire, le « surimi » est, en effet, une recette à succès, conçue à partir de poisson blanc.

Les Français ne s’y sont pas trompés et le surimi s’est taillé une belle place au sein de leurs repas. En un peu plus de 17 ans, sa consommation a été multipliée par 5. Elle est passée de 12 400 tonnes en 1995 à près de 60 500 tonnes en 2012. Notre pays se place au premier rang de la consommation européenne de surimi, devant l’Espagne et l’Italie. 

7 foyers sur 10 achètent du Surimi

En France, chaque foyer en consomme en moyenne près 2,9 kg par an et près de 7 foyers sur 10 achètent du surimi, dont une majorité de bâtonnets, qui représentent 90% des achats de surimi consommé à domicile.

Le Surimi : 4 000 emplois en France

Championne de la consommation européenne de surimi, la France confirme également son savoir-faire en matière de production, en constante progression. De 8 000 tonnes de surimi sorti des entreprises françaises en 1995, la production est passée à 53 100 tonnes en 2010 et à 53 576 tonnes en 2012, soit un volume multiplié par près de 7 en 17 ans. La filière française du surimi concerne aujourd’hui environ 4 000 collaborateurs, dont plus d’un millier employés directement par les fabricants, qui ont réalisé un chiffre d’affaires de
223 millions d’euros en 2012.

Le Surimi : un compagnon de qualité pour nos repas

Désormais bien ancré dans nos habitudes de consommation, le surimi fait partie des « basiques » de nos repas. Cet incontournable du quotidien se conjugue à tous les goûts, pour le plus grand plaisir des professionnels de la cuisine comme des cuisiniers amateurs.

En salade, plat principal, « en-cas » ou en apéritif, le surimi nous accompagne tout au long de l’année et à tous les âges de la vie.

Faiblement calorique, avec seulement 20 Kcal par bâtonnet, le surimi est également riche en protéines et fournit des omégas 3, de la vitamine B12, du phosphore,…
Il convient aussi bien aux petits, à qui il permet de déguster du poisson de façon ludique, qu’aux ados, qui peuvent le consommer en toute liberté, et bien sûr aux adultes, qu’il accompagne dans une alimentation équilibrée, sans oublier les seniors, à qui il permet de consommer facilement des protéines grâce à la souplesse de sa texture.

 

 

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

Lire la suite...


Articles en relation