Connexion
/ Inscription
Mon espace

Il était une fois le football américain

ABONNÉS

Le Football Américain est le sport n°1 aux Etats Unis, mais il est pratiqué aussi en France.

Tout a commencé pendant la seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les américains ont initié quelques français à ce sport. Ceux-ci y ont pris gout mais ce n’est qu’en 1980 que la France a officiellement fait son apparition sur la scène internationale de foot américain. A l’origine de cet essor : Laurent Plegelatte professeur de sport, qui décida de faire connaître cette discipline et créa le Comité national pour le développement du football américain. Après 3 ans, , le Comité devient la Fédération française de football américain (FFFA), composée de 9 clubs et de 600 licenciés à sa création. Au début des années 90, la FFFA fut agréée par le Comité national olympique des sports français. Aujourd’hui, elle est composée de 191 clubs et de 20 000 licenciés (chiffres 2012).

Le but de ce sport est de faire parvenir le ballon, de forme ovale, dans l’embut adverse (zone cible, comme au rugby) afin de marquer un « touch down » pour lequel, l’équipe, composée de 11 joueurs, obtient 6 points.

Le coup d’envoi est donné au pied comme au rugby, l’équipe qui attrape le ballon a le droit à 4 tentatives pour avancer de 10 yard soit environ 9,10 mètres. Les tentatives échouent lorsqu’un joueur qui porte le ballon se fait stopper, si le ballon est intercepté ou s’il touche le sol. Le match se déroule en 4 quarts temps de 12 minutes chacun, à la fin du second quart-temps, chaque équipe rentre au vestiaire pour observer une pause de 20 minutes.

Le saviez-vous ?

A chaque arrêt de jeu, les cheerleaders entrent sur le terrain pour danser et encourager leurs équipes. Depuis 2003, les cheerleaders sont rattachées à la FFFA, qui compte aujourd’hui 90 sections de cheerleaders. Le championnat de cheerleading est international.


Jonathan Stocker

Zoom sur la ligue lorraine de football américain : 2000 licenciés dans le football américain lorrain

 

 

A lire également :

 

 

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...