Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] En quoi la crise environnementale est-elle une question de survie pour les entreprises familiales ?

Par Julien Lescs, cofondateur de Kimpa Impact Family Office, expert en gouvernance familiale

Plus de 60% des entreprises dans le monde sont des entreprises familiales et le changement d’équipe dirigeante entre les générations est souvent un moment délicat dans la vie de ces organisations. Malheureusement peu surviennent jusqu’à la quatrième génération.

Plusieurs études ont démontré que l’un des facteurs déterminants de leur survie à long terme est lié à leur capacité à développer une orientation entrepreneuriale (OE) forte et distincte à chaque génération, c’est-à-dire leur capacité à réinventer l’entreprise et à saisir de nouvelles opportunités dans un contexte de changements et de défis au sein et en dehors de la famille.

L’orientation entrepreneuriale d’une entreprise familiale est naturellement liée à l’adhésion émotionnelle de ses jeunes membres et aux activités entrepreneuriales de l’entreprise. Les réalisations d’une génération peuvent être détruites dans la suivante si une famille n’intègre pas les conditions psychologiques nécessaires à la poursuite du succès de son entreprise.

Pour la génération actuelle, la réponse à la crise climatique est un déterminant crucial, mais peu d’entreprises sont équipées pour comprendre les enjeux liés à leur survie face à ce défi de génération.

Le lien émotionnel

Les éléments qui influencent ou motivent un membre de la famille à intégrer le mouvement familial dépendent fortement de facteurs qui vont influencer son lien émotionnel avec celle-ci. Il peut s’agir d’un sentiment de devoir envers cette dernière, d’un désir de leadership dans le contexte de l’organisation ou d’un sentiment associé, souvent « identitaire » et « générationnel ».

Les facteurs d’appropriation émotionnels estompent la frontière entre les désirs personnels et professionnels, prenant la forme d’une dynamique collective et familiale qui peuvent développer l’envie ou le rejet de certains aspects de la quête familiale. Tous ces facteurs interagissent pour déterminer si les individus de la nouvelle génération sont motivés à poursuivre l’aventure en famille.

Dans le contexte actuel de cette crise environnementale renforcée par la période incertaine liée au COVID-19, nous avons créé un outil qui permet de comprendre comment la dynamique émotionnelle au sein de la famille entrepreneuriale interagit avec l’engagement de la nouvelle génération dans l’action climatique, et comment cela affecte l’orientation entrepreneuriale d’une telle organisation.

Le changement de paradigme

Après deux guerres mondiales, la génération des « baby-boomers » a hérité de la mission collective de leurs parents et grands-parents de tout faire préserver la sécurité de tous et la paix durement gagnée afin de reconstruire un monde de prospérité.

Selon une étude du Spectrem Group, 67% des Millenials disposant de capitaux veulent que leur investissement reflète leurs valeurs sociales, politiques et environnementales. Ce changement de paradigme dans la mission sociétale fondamentale aura probablement des implications de grande portée pour l’orientation entrepreneuriale. Dans les années à venir, de nombreuses entreprises mèneront une bataille pour leur âme sur des bases environnementales, et celles qui n’auront pas d’orientation entrepreneuriale alignée avec des valeurs environnementales échoueront probablement.

Perspective et mise en œuvre

La réussite des transitions dans les entreprises familiales peut être intimement liée à des défis sociétaux et de génération inconscients. Actuellement, la crise environnementale est prédominante dans l’inconscient collective, mais toute question collective de ce type peut se manifester comme une menace majeure pour l’unité familiale et la résilience d’une organisation si elle n’est pas traitée.

Lorsque les questions environnementales et autres questions collectives apparaissent comme un catalyseur de rupture ou de renouvellement dans une famille entrepreneuriale, l’organisation est traitée non pas comme un objet mais comme un sujet, s’interrogeant sur ses besoins inconscients en tant qu’entité et permettant à la relation avec ses acteurs d’émerger. En révélant la dynamique inconsciente des forces conservatrices et innovantes, les familles sont alors amenées à rétablir l’équilibre et à découvrir la clé de leur orientation entrepreneuriale.

Ce processus peut aider les familles à comprendre les conséquences d’un manque d’engagement face aux défis inconscients des nouvelles générations, et en éclairant la relation de chaque individu avec l’organisation, il indique la voie à suivre pour combler un fossé entre les générations. Pour les entreprises familiales qui ont la volonté de survivre, la crise environnementale n’est pas seulement un obstacle mais une vocation : rassembler une génération autour d’une vision familiale renouvelée, et ainsi découvrir une orientation entrepreneuriale puissante, alignée sur les besoins de la planète.

 

Lire la suite...


Articles en relation