Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les marchés émergents, nouveaux créateurs de richesse.

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Société Générale Private Banking et Forbes Insights* publient « Marchés émergents : les nouveaux créateurs de richesse », une nouvelle étude exclusive sur la perception et l’évolution des grandes fortunes dans ces régions en pleine mutation.

Certains entrepreneurs des marchés émergents ont poussé très loin le développement international de leur entreprise, sans réussir pour autant à créer une marque de notoriété mondiale.
Comme il s’agit généralement de fortunes de première génération, les pratiques en matière de gestion de patrimoine ne sont pas encore aussi développées dans ces régions du monde que dans les pays matures. Un vrai terrain d’opportunités.

Cette étude a été réalisée à partir d’une analyse de 250 personnes, dont la fortune moyenne s’élève à 2,8 Mds$, issues de 22 pays d’Europe centrale et orientale, du Moyen-Orient et d’Afrique  Les grandes tendances identifiées cette année :
- Les entrepreneurs originaires des marchés émergents font désormais partie du club très fermé des milliardaires internationaux. Certaines fortunes ont évolué de manière prodigieuse, elles sont cependant loin d’égaler les fortunes des marchés matures.
- Dans les marchés émergents, 78% des fortunes étudiées sont de première génération. Citoyens du monde, ils restent cependant très attachés à leur pays d’origine.
- Devenir milliardaire est plus simple que de créer un groupe international de premier plan : à peine 6% des 2 000 premiers groupes cotés mondiaux appartiennent à des milliardaires des marchés émergents alors que les milliardaires de ces régions représentent 14% à l’échelle mondiale.
- Le sport, la philanthropie et la politique sont les principaux centres d’intérêt des milliardaires des pays émergents étudiés. Ilssont souvent précurseurs dans la manière d’aborder ces univers.
- La technologie est perçue comme le secteur qui assurera l’avenir des pays émergents, en les transformant en producteurs à forte valeur ajoutée dont la croissance ne sera plus conditionnée par une main-d’œuvre ou des ressources naturelles à bon marché.

Télécharger l’étude complète : Etude Forbes Insights

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....