Connexion
/ Inscription
Mon espace
Placements
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Placements] Les indicateurs de l’assurance vie sont au vert…

En mai 2021, la collecte nette en assurance vie s’établit à +1,2 Mrds€. Pour le 5e mois consécutif, elle dépasse le seuil du milliard d’€, confirmant ainsi la dynamique retrouvée. L’engouement des Français pour les Plans d’épargne retraite (PER) et la part croissante des placements en unités de compte (UC) sont également les marqueurs d’un marché en pleine évolution.

En mai 2021, la collecte nette en assurance vie est positive, à +1,2 Mrds€. Elle dépasse ainsi pour le 5ème mois consécutif le seuil du milliard d’euros. La collecte nette cumulée entre janvier et mai 2021 s’élève à 7,6 Mrds€.

Le mois de mai 2021 est marqué par un doublement du montant des cotisations par rapport au même mois de 2020 : 11,4 Mrds€ en mai 2021 contre 5,7 Mrds€ en mai 2020. Cette forte progression s’explique notamment par le ralentissement de l’activité des réseaux de distribution au printemps dernier en raison du confinement. Elle permet de retrouver le niveau de cotisations de mai 2019 (11,6 Mrds€).

Le montant des prestations versées sur le mois de mai 2021 (10,1 Mrds€) est également supérieur à celui du mois de mai 2020 (8,0 Mrds€) et proche de celui de mai 2019 (9,9 Mrds€).

Fin mai 2021, l’encours des contrats d’assurance vie s’établit à 1 827 Mrds€, en progression de +4,6% sur 1 an.


Confirmation de l’évolution vers une épargne davantage diversifiée…

Les données du mois de mai confirment la transformation structurelle du marché de l’assurance vie. Cette transformation se caractérise d’abord par un mix-produit tendant vers un nouvel équilibre entre les supports euros et les UC. Cette tendance indique la volonté des Français de diversifier leur épargne, ainsi que leur capacité à prendre plus de risques pour favoriser le rendement de leurs investissements sur le long terme.

L’appétence des Français pour les fonds en UC se confirme donc avec, en mai 2021, une collecte nette de +2,8 Mrds€. Sur les 5 premiers mois de l’année, les cotisations en UC s’élèvent à 23,6 Mrds€, un niveau record. La collecte nette cumulée en UC s’élève quant à elle à +13,7 Mrds€, un niveau inobservé depuis 15 ans.

La part des cotisations en UC dans le total des cotisations continue à croître. Elle atteint 40% en mai 2021 (37% en moyenne depuis le début de l’année après 34% en 2020).

Ce mix-produit de plus en plus favorable aux UC constitue également un élément positif pour l’économie productive puisque les UC sont investies à hauteur de 83% en actifs d’entreprise (58% en actions, 17% en obligations et 8% en immobilier).

… et de plus long terme, dans une volonté de préparer l’avenir

La transformation structurelle du marché de l’assurance vie se caractérise ensuite par le développement accéléré du marché des PER. Cette tendance signale la volonté des Français d’épargner davantage à long terme, en particulier pour préparer leur retraite.

En mai 2021, le marché des PER croît fortement avec 117 000 assurés supplémentaires (dont 84 000 nouveaux assurés et 33 000 issus de contrats transférés). Depuis le début de l’année, 582 000 nouveaux assurés sont devenus détenteurs d’un PER.

Un peu plus d’1 Mrd€ ont été versés sur des PER en mai 2021, dont 380 M€ au titre des cotisations et 640 M€ au titre de transferts d’autres contrats d’assurance retraite. Par rapport à mai 2020, les cotisations ont été multipliées par plus de quatre. Cumulés de janvier à mai 2021, les versements atteignent près de 7 Mrds€ dont près de 1,9 Mrds€ au titre des cotisations.

En mai 2021, la collecte nette des PER représente ainsi près du tiers de celle de l’assurance vie. Traditionnellement, les versements sur les produits d’épargne retraite se concentrent en 2ème partie d’année. De ce fait, ces chiffres, déjà très élevés, attestent d’une accélération de l’épargne retraite en France.

À fin mai, les PER comptabilisent 1,7 million d’assurés. Les encours s’élèvent à près de 20 Mrds€, dont la part des UC représente 50% des versements.

Conclusion de Franck Le Vallois, directeur général de la Fédération Française de l’Assurance : « Avec 40% des cotisations en unités de compte et près d’un tiers de la collecte nette constituée par les PER, le mois de mai confirme la transformation structurelle de l’assurance vie. Les Français font le choix d’une épargne toujours plus diversifiée, pour une espérance de rendement plus élevée à long terme, et préparent ainsi leur avenir. Cette évolution de l’assurance vie contribue pleinement à financer davantage les entreprises et l’économie productive ».

Lire la suite...


Articles en relation